article 329 : Les bonheurs de Mimie


Mimie Mathy : Les bonheurs de Mimie
 
Non, je ne suis pas un ange !
 
Si Mimie Mathy est l'ange vedette de TF1, un semble aussi s'être penché à la ville sur son berceau. Heureuse dans sa carrière, elle l'est aussi en amour avec Benoist. La voilà restauratrice et belle-mère de quatre enfants, elle adore ça !
 
Elle a fait classes chez Michèle Fugain, a été révélée dans Le Petit Théâtre de Bouvard avant de nous émouvoir dans Une nounou pas comme les autres et d'exploser dans Joséphine ange gardien. Elle nous reçoit aujourd'hui dans le restaurant qu'elle a ouvert avec son mari. Elle veille à la déco et lui aux fourneaux. Les deux font vraiment la paire lorsqu'il s'agit de cuisiner la recette du bonheur!
 
Nous Deux : 2005 marque l'année de votre mariage. C'était un rêve ?
Mimie Mathy : Oui, un rêve de gamine. Je n'aurais pas pu me marier sans une belle robe blanche. C'était aussi l'occasion de réunir tous les gens que j'aime. Il y avait quarante personnes connues mais nous n'avons pas oublié tous les inconnus qui ont jalonné nos parcours. J'ai été ravie que ce mélange soit harmonieux, que Johny Hallyday parle avec mes s½urs et que règne un esprit de fête et de joie. Lorsque je parle de mon mari, je suis très fière. Il assume totalement ce que je suis. C'est une petite victoire en plus sur la vie.
 
Nous Deux : Benoist ne vient pas du tout de votre univers, c'était un plus ou un moins ?
Mimie Mathy : Nous avons vécu un an et demi ensemble, il a pris le temps de voir ma manière de vivre. Comédienne et cuisinier, ce sont deux métiers différents mais deux métier de passion. Il à quatre enfants, il a toujours beaucoup travaillé, du coup, il a dû aller au cinéma dix fois dans sa vie. Je suis ravie de pouvoir lui faire découvrir des tas de choses. Lorsque je l'ai rencontré, il ne voulait plus entendre parler de cuisine, il voulait arrêter de vivre uniquement pour le travail. Et puis, ça a recommencé à le prendre très fort, il s'est mis à chercher un endroit, et nous nous sommes lancés. J'avais peur qu'il se sente pas a la hauteur mais il m'a éblouie dès le jour de l'ouverture du restaurant.
 
Nous Deux : Et vous, avez-vous confiance en vous ?
Mimie Mathy : Je doute toujours, même si Joséphine est une réussite. Je suis une angoissé mais à chaque succès, je reçois une grande bouffé d'amour. Ça fait du bien de voir malgré la profusion de la violence, les gens continuent à suivre Joséphine. Dans cette série, il n'y a pas de morts, pas de suspense, on sait que ça se terminera bien. C'est le trentième épisode en huit ans, et les gens nous sont fidèles. Nous avons essayé de faire évoluer la série, en abordant de vrai sujets de société. On prépare un épisode sur l'adoption, un sur l'accouchement sous x, un autre sur une SDF .
 
Nous Deux : Comment vivez-vous votre popularité ?
Mimie Mathy : C'est un peu lourd pour les gens qui m'entourent, il faut s'organiser différemment. Je fais par exemple les magasins avant midi pour être tranquille, mais ce n'est pas grave. Pour mon mariage, je n'ai pas voulu me cacher derrière des parapluies. Nous avons voulu partager notre bonheur avec ceux qui nous aiment. Je n'aurai pas voulu monnayer ce moment-là avec la presse.
 
Nous Deux : Ressemblez-vous à l'image que le public a de vous ?
Mimie Mathy : J'essaie de ne pas tricher, je ne suis pas un ange dans la vie ! Ce qui est sûr, c'est que, comme Joséphine, j'aime rire, j'aime le contact. Je ne suis pas comme de nombreux comiques qui sont plutôt tristes dans la vie, comme pouvait l'être Jacqueline Maillan ou Fernand Raynaud. Je ne fais pas semblant d'aimer la vie. Bien sûr, il m'arrive de pleurer comme tout le monde, je ne peux pas dire que j'adore mon physique mais je n'ai pas le choix, je fais avec. J'ai enfin rencontré l'homme de ma vie, je l'ai attendu, il est arrivé et m'a apporté quatre beau enfants, nous sommes heureux.
 
Nous Deux : Cet équilibre vous vient de l'enfance ?
Mimie Mathy : Oui, ce sont vraiment mes parents qui m'ont donné cette force. Ils m'ont appris que le bonheur se travaille au jour le jour. Lorsque j'étais jeune, je voulais être chanteuse comme Sheila. Ensuite, j'ai voulu être Shirley MacLaine. C'était peut-être un moyen d'échapper à ce qu'on aurait pu attendre de moi,, de ne pas m'enfermer dans un ghetto de gens de petite taille. Mes parents voulaient que je reste dans les bureaux, pour ne pas avoir à souffrir du regard des autres. Ils avaient juste peur qu'on me fasse du mal, qu'on me renvoie à ma différence physique.
 
Nous Deux : Tout vous réussit, mais avez-vous encore des rêves ?
Mimie Mathy : Heureusement, c'est ce qui fait avancer. J'avais les rêves de réussir, de rencontrer mon prince charmant, tout ça m'est arrivé. Aujourd'hui, je continue à rêver, j'aimerais garder les gens que j'aime, je rêve de beaux rôles au cinéma qu'on ne m'a pas encore offerts. J'ai une jolie proposition, mais dans l'ensemble les metteurs en scène manquent d'imagination. Je me dis qu'un jour, ils vont se rendre compte que je peux exister dans un vrai personnage, sans préciser que je mesure 1.32 mètre. Mais lorsque je vois le nombre de films qui sortent et qui se plantent, j'aime autant faire un beau téléfilm, avec sept millions de téléspectateur.
 
Nous Deux : Que pensez-vous de la Star- Académy ?
Mimie Mathy : Les détracteurs de la Star Ac' m'énervent un peu. Je comprends qu'on n'aime pas la forme, mais ces mômes ont une chance formidable. Et je trouve qu'ils assurent ! Il ne faut pas oublier qu'ils chantent en direct devant sept millions de téléspectateurs, qu'ils ont des chorégraphies différentes chaque semaine. Lorsque j'entends dire qu'on les laisse tomber comme des veilles chaussettes ensuite, je me dis que Philippe Bouvard ne nous assurait pas une retraite à vie. C'était à nous de prouver que nous avions du talent et du courage. La Star'Ac, c'est un tremplin, pas une assurance-vie.
 
 
La première chance... avec Michel Fugain
 
« J'adorais Michel Fugain et son Big Bazar, j'ai tout fait pour le rencontrer... Il m'a beaucoup parlé et m'a conseillé de finir mes études. Lorsqu'il a monté son atelier à Nice, j'y suis allée. Mes parents priaient pour que je ne sois pas prise mais il m'a acceptée. J'ai travaillé dur, j'ai fait des petits boulots et je suis enfin montée à Paris. Je voulais intégrer une troupe mais on m'a conseillé d'écrire un one-woman show, et, je me suis lancée. J'ai eu la chance que Philippe Bouvard m'engage dans son petit théâtre mais je n'étais aussi donné les moyens de réussir. C'était une formidable école, il fallait être efficace tout de suite. »
 
Nous Deux
Propos recueillis par Danielle Moreau
Photographe : Manuelle Toussaint
Droit auteur de cette interview
 
Blog sur Mimie Mathy
mimiemathylove270805
Publié par Sophie R.

Tags : la vie de mimie

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.198.170.159) if someone makes a complaint.

Comments :

  • amiemelissa

    04/07/2018 at 10:20 AM

    bonjour
    comment vas tu ce matin !
    bien j espere !!
    c est sur cette belle journée ensoleillée & très chaude
    que je te souhaite un bon mercredi .
    bisous ton amie mélissa

  • amiemelissa

    04/07/2018 at 10:20 AM

    courageuse mimi

  • Guynia

    23/06/2018

    Bonjour .
    Un petit café, quelques viennoiseries
    Pour toi passer une agréable journée.
    Avec toute ma tendresse
    Gros bisous d'amitié de ton amie Nadine .

  • Guynia

    21/06/2018

    Bonjour ,
    C'est l'été ! Ici, il pleut !
    Merci pour ta fidélité, ta gentillesse .
    Passe une superbe journée .
    Garde l'espoir dans un avenir meilleur ,
    Sous ces jours qui s'envolent .
    Avec toute ma tendresse, mon amitié.
    Gros bisous de ton amie Nadine .

  • Demi-Teinte

    24/04/2018

    Très bonne journée Sophie et merci pour ces bons articles. :)

  • christineditcricri62100

    06/04/2018

    tres jolie tous tes nouvel créations

  • francois-le-voyageur

    10/10/2017

    Bonsoir
    je te souhaite une très bonne soirée
    une bonne nuit.Amitié bisou

  • rastacooldu59

    21/09/2017

    Bonjour(l)(l)(l) mon amie
    ..... Je te souhaite une bonne après midi
    .....❤(l)(l)❤ BISOUS❤(l)(l)❤
    ██▄░▄██░████░████▄░░▄███▄░██
    ██▀█▀██░██▄░░██░██░██▀░▀▀░██
    ██░░░██░██▀░░████▀░██▄░▄▄░██
    ██░░░██░████░██░██░░▀███▀░██
    (l)❤((_,»♥*¯*♥*¯*♥«,_))❤(l)(l)❤((_,»♥*¯*♥*¯*♥«,_
    ████▄░░████░░░████░██████░████░█
    ██░▀██░██▄░░░░░██░░██░░██░██░█░█
    ██░▄██░██▀░░░░░██░░██░░██░██░███
    ████▀░░████░░░░██░░██████░██░███
    (l)❤((_,»♥*¯*♥*¯*♥«,_))❤(l)(l)❤((_,»♥*¯*♥*¯*♥«,_
    ██████░██▄░▄██░██░████░██░████
    ██░░██░██▀█▀██░██░░██░░██░██▄░
    ██████░██░░░██░██░░██░░██░██▀░
    ██░░██░██░░░██░██░░██░░██░████,
    ♥..♥..♥..♥..♥..♥..♥..♥..♥..♥..♥..♥..♥..♥..♥..♥..♥.
    B░I░S░O░U░ S ░D░U ░C░O░E░U░R ton amie Marie

  • martiniquaiz

    18/09/2017

    COUCOU
    JE PASSE TE SOUHAITER
    UNE TRÈS BONNE JOURNÉE
    EN CE LUNDI DÉBUT DE SEMAINE
    EN ESPÉRANT QUE TU AS PASSER
    UN BON WEEK-END
    LE PROBLÈME MARIA ARRIVE
    SUR LA MARTINIQUE
    BISOUS TON AMIE LILIANE

  • Lara--forever

    21/08/2017

    Je te souhaite une très belle semaine remplie de petits bonheurs.
    ಌ⋰⋱ಌ⋰⋱ಌ⋰⋱ಌ⋰⋱ಌ⋰⋱ಌ
    Amitié Lara forever.

Report abuse