article 544 : Le prix de la vérité

article 544 : Le prix de la vérité

Tournage du du 28 août au 22 septembre 2017
Réalisation : Emmanuel Rigaut
Ecriture : Laurent Mondy
Production : Richard Berkowitz
Une production Episode Productions avec la participation de France 3
Producteur exécutif : Bernard Paccalet
Directeur production : Nathalie Baehrel
Premier assistant réalisateur : Frantz Koenig
Directeur photo : Olivier Guarguir
Chef décorateur : Caroline Thibouville
Unité fiction France 3 : Anne Holmes, Pierre Merle et Karine Silvani
Photographe : Manuelle Toussaint
 
Personnages principaux :
 
Mimie Mathy (Capitaine Marie Jourdan),
Mathieu Delarive (Capitaine Paul Danceny),
Philippe Caroit (Daniel Caron),
Selma Kouchy (Yasmine Labri),
Catherine Zavlav (Laurence),
Charles Clement (Langevin),
Pierre Yves Bon (Virgile Caron),
Cécile Pallas (Jeanne De Courcy),
Louna Espinosa (Chloé Danceny),
Vanessa Liautey (Juliette Larchet).
 
Résumé :
 
Derrière les remparts de St-Paul de Vence, le corps sans vie d'une jeune femme est retrouvé dans la piscine d'un hôtel de luxe. La gendarmerie locale voit débarquer le Capitaine Marie Jourdan de la PJ de Lyon, une flic de choc pour le moins atypique, qui va mener l'enquête avec eux sans ménager les puissantes figures locales. Mais bientôt, les agissements étranges du capitaine Jourdan vont interroger les véritables raisons de sa présence sur cette affaire...

1er diffusion le samedi 13 janvier 2018 à 20h55 sur France 3 : 4 679 000 téléspectateurs
 
article 544 : Le prix de la vérité

Mimie Mathy,flic de choc
 
Pour son premier rôle dramatique, la comédienne campe un flic coriace au passé douloureux.
 
Télé 7 jours : Qui est Marie Jourdan, le personnage que vous incarnez dans ce thriller ?
Mimie Mathy : C'est un officier de la PJ de Lyon, dépêché à Saint-Paul-de-Vence (06) pour enquêter sur le meurtre d'une jeune femme. Une affaire qui revêt une importance particulière pour elle. D'un point de vue psychologique, le capitaine Jourdan a dû batailler pour s'imposer, à cause de sa différence. Elle n'est pas facile, un peu pète-sec. Face au machisme de la police et à l'incrédulité du monde extérieur, elle s'est construit une armure, au fil du temps.
 
Télé 7 jours : Vous n'aviez, jusqu'alors, mais joué dans un drame ?
Mimie Mathy : Non, et c'est bien agréable d'évoluer dans un registre différent. On peut ainsi montrer toute sa palette d'acteur. Les gens m'associent beaucoup à Joséphine (son personnage dans Joséphine, ange gardien) alors que j'ai tourné d'autres téléfilms. Mais là, c'est mon premier rôle de personnage sérieux... voire austère.
 
Télé 7 jours : Ce rôle, vous en rêviez ?
Mimie Mathy : Même si j'adore Joséphine et que je souhaite incarner encore longtemps, tous les comédiens vous le diront : on a toujours envie de jouer des personnages différents de ceux auxquels on nous associe. J'espère que le résultat donnera des idées aux réalisateurs.

Télé 7 jours : Vous avez mis beaucoup d'éléments de votre vécu dans ce personnage. A commencer par vos origines lyonnaises...
Mimie Mathy : Avec le scénariste, Laurent Mondy (le fils de l'acteur Pierre Mondy), on a travaillé le rôle de Marie en amont et on s'est beaucoup inspirés de ma vie. Il y est question de mes parents et de l'éducation qu'ils m'ont donnée, essentielle à mon développement et à ma réussite. La phrase que je cite : « Il faut que tu d'adaptes au monde si tu veux que le monde s'adapte à toi », elle est d'eux. Quand je raconte que lorsque j'avais 2 ans, ils m'ont emmenée à Lourdes dans l'espoir d'un miracle, c'est une anecdote rigoureusement exacte.
 
Télé 7 jours : Votre duo avec Mathieu Delarive est plutôt attachant. Aura-t-on le plaisir de le voir reconduit ?
Mimie Mathy : Il est prévu de tourner un deuxième volet. Cette fois, Mathieu Delarive devrait venir mener l'enquête à Lyon. Cela reste, bien sûr, subordonné à l'audience que le téléfilm réalisera.
 
Télé 7 jours : L'association avec Mathieu, c'était une évidence ?
Mimie Mathy : J'ai fait des essais avec plusieurs comédiens, mais quand Mathieu est arrivé, nous nous sommes regardés, avec Emmanuel Rigaut, le réalisateur, et on a tout de suite compris que c'était lui. Il est aussi touchant dans la vie qu'à l'écran.
 
Télé 7 jours : On peut imaginer votre binôme devenir récurrent ?
Mimie Mathy : Je ne souhaite pas m'enfermer dans une série, mais faire une collection de doux ou trois téléfilms par an ne me déplairait pas. En attendant, je viens de terminer le tournage du cross-over de Joséphine... et Camping Paradis. L'histoire est sympa : Joséphine reçoit l'équipe à Paris, à l'occasion du mariage d'Ariane Leroy, l'ex-fiancée de Tom Delorme, jouée par Jennifer Lauret. Des retrouvailles qui vont semer le doute dans les c½urs. Heureusement, Joséphine est là pour tout arranger ! En avril, on réalisera un deuxième téléfilm, et c'est Joséphine qui, cette fois, se rendra au camping Paradis. Et, avec mes copines Isabelle de Botton, et Michèle Bernier, on planche sur l'écriture de notre troisième fiction ensemble.
 
Télé 7 jours du 13 au 19 janvier 2018
Propos recueillis par Hacène Chouchaoui
Droit d'auteur de cette interview
 
article 544 : Le prix de la vérité

Mimie Mathy : « Mon premier rôle de flic ! »
 
L'actrice délaisse un temps l'ange gardien et devient policier. Dans « Le prix de la vérité », Mimie Mathy incarne la capitaine Marie Jourdan, de la PJ de Lyon, qui fait équipe avec un gendarme, Paul Danceny, joué par Mathieu Delarive. L'expérience semble lui avoir beaucoup plu.
 
Télé Loisirs : On ne vous avait jamais proposé un rôle de policier à cause de votre différence ?
Mimie Mathy : Non, ça ne s'était jamais présenté. Il fallait trouver la bonne idée. J'ai aimé ce qu'on m'a proposé et on s'est renseigné : il est tout à fait crédible qu'une femme de ma taille soit flic.
 
Télé Loisirs : C'est d'ailleurs traité avec humour...
Mimie Mathy : C'était un choix. On a fait exprès de ne pas l'occulter, de répondre aux questions que peuvent se poser les gens. Laurent Mondy, le scénariste, m'a demandé jusqu'où il pouvait aller, et je lui ai raconté deux ou trois trucs qui m'étaient arrivés.
 
Télé Loisirs : Comme quand vos parents vous ont emmené à Lourdes ?
Mimie Mathy : Oui, j'avais 2 ans. Mes parents sont croyants donc ça représentait quelque chose d'important pour eux. Est-ce que ça m'a permis de m'en sortir dans la vie ? Je ne sais pas, mais en tout cas, ça ne m'a pas fait grandir. [Elle rit].
 
Télé Loisirs : On vous associe surtout à Joséphine, ange gardien sur TF1. C'était audacieux de vous proposer ce projet et ce nouveau rôle...
Mimie Mathy : Oui, je trouve ça gonflé et très chouette de la part de France 3 de penser à moi dans un autre registre, de croire que les gens peuvent m'associer à autre chose.
 
Télé Loisirs : Y aura-t-il une deuxième aventure ?
Mimie Mathy : Oui, elle est en cours d'écriture. A moins qu'on ne se plante complètement, ce serait vraiment dommage de ne pas utiliser une deuxième fois ce binôme.
 
Télé Loisirs : A 60 ans, quel genre de rôle aimeriez-vous que l'on vous propose ?
Mimie Mathy : J'ai toujours rêvé de jouer une grande résistante de petite taille. [Elle rit]. J'ai aussi envie que les réalisateurs aient de l'imagination et me voient dans quelque chose qui n'est pas du tout écrit pour moi à la base, où l'on ne m'attend pas.
 
Télé Loisirs : Que diriez-vous d'incarner un nouveau héros récurrent en plus ou à la place de Joséphine ?
Mimie Mathy : En plus, non. Contractuellement, je n'ai pas le droit. A la place de, il faudrait vraiment que ce soit très intéressant. On a encore deux ans d'histoires avec Joséphine. Dpnc, pour l'instant, la question ne se pose pas, mais s'il y a une belle idée qui prend la suite, pourquoi pas ?
 
Télé Loisirs : Et un troisième téléfilm avec vos copines Michèle Bernier et Isabelle de Botton ?
Mimie Mathy : C'est plus qu'en projet, il y a  de l'écriture dans l'air, soyez patients...
 
Télé Loisirs n°1663 du 13 au 19 janvier 2018
Propos recueillis par Stéphanie Gorlin
Droit d'auteur de cette interview
 
article 544 : Le prix de la vérité

Mimie Mathy : « Ma taille m'aura finalement permis
d'avancer dans la vie et de m'exprimer. »
 
On ne l'attendait pas ici ! La star de TF1 fait une petite virée du côté de France 3, et troque son costume d'ange gardien pour celui d'officier de police. Explications.
 
Télé Star : Mais que signifie cette infidélité à TF1 ?
Mimie Mathy : Je vais là où on me propose de jolies choses et j'ai le droit de tenter une expérience excitante sur une autre chaîne, dès lors qu'il ne s'agit pas d'une série. Moi, j'aurais adoré que TF1 me propose « Le prix de la vérité ». Mais n'allez pas imaginer que j'avais besoin de prendre des vacances loin d'une série et d'un personnage qui me comblent.
 
Télé Star : Comment avez-vous préparé le rôle de Marie Jourdan, capitaine de la police judiciaire de Lyon ?
Mimie Mathy : Je n'ai pas eu le temps de n'immerger très longtemps, mais j'ai beaucoup travaillé le rôle en amont pour éviter les « Joséphinades ». Le réalisateur, Emmanuel Rigaut, me reprenait d'ailleurs aussitôt. Il connaît d'autant mieux Joséphine qu'il en a réalisé un épisode.
 
Télé Star : Dans « Le prix de la vérité », il y a des allusions très claires à votre handicap et à la façon de le surmonter. Cette idée vient de vous ?
Mimie Mathy : On en a discuté avec le scénariste Laurent Mondy car je voulais en parler. Ma taille m'aura finalement permis d'avancer dans la vie et de m'exprimer. Et c'était aussi une façon de faire allusion soutien que doivent apporter les parents à leurs enfants, surtout quand ils sont différents. Les miens ont été formidables avec moi et m'ont aidée à prendre confiance.
 
Télé Star : Où en est le cross-over entre Joséphine, ange gardien et Camping Paradis ?
Mimie Mathy : On vient d'achever le premier des deux épisodes, celui où Laurent Ournac vient à Paris dans les pas de Joséphine. En mars, je tournerai le second volet, où ce sera à mon tour de me déplacer dans le Sud.
 
Télé Star : Il y a un an, nous avons eu une grosse frayeur, avec les rumeurs sur votre état de santé. Comment allez-vous aujourd'hui après votre opération ?
Mimie Mathy : C'est « Ici Paris » qui a détourné une photo où je grimaçais pour faire croire que j'étais paralysée ! Je les ai attaqués en justice. C'est grave de dire des choses comme ça. Aujourd'hui, je vais très bien. Je m'aide encore parfois un peu avec une canne mais j'ai fait pas mal d'exercice depuis avril dernier... En tournant beaucoup ! (Elle rit.) En février prochain, je referai un petit coup de rééducation et on n'en parlera plus.
 
Télé Star : En tant que personnage public, vous devez faire attention à ce que vous dites. Quel est votre sentiment sur l'affaire Tex ?
Mimie Mathy : Comme Elie Sémoun, Jean-Yves Lafesse, Plantu ou Charlie Hebdo, je soutiens totalement Tex. On pouvait lui demander de s'excuser pour sa blague foireuse, mais il ne méritait pas d'être viré. On ferait mieux de s'attaquer aux dénonciateurs anoonymes des réseaux sociaux !
 
Télé Star du 13 au 19 janvier 2018
Propos recueillis par Olivier Petit
Droit d'auteur de cette interview

article 544 : Le prix de la vérité

Mimie Mathy : « Je n'ai pas demandé l'autorisation à TF1 »
 
La comédienne ne joue pas les anges gardiens sur France 3, mais elle s'avère impeccable dans un rôle de flic. Mimie Mathy qui fait une infidélité à TF1, sa chaîne depuis plus de vingt ans, c'est déjà un événement en soi. Mais lorsqu'elle endosse un costume de flic sur France 3 dans Le Prix de la vérité , c'est pour le coup totalement inattendu.

TV Mag : Était-il important d'évacuer rapidement la question de votre taille dans cette nouvelle fiction ?
Mimie Mathy : Un ange gardien, comme dans Joséphine, on se moque de sa taille. Là, on ne pouvait pas occulter le fait que mon personnage de flic mesure 1 m 32. Mais la capitaine Marie Jourdan l'assume. Et on peut imaginer qu'elle a dû passer par tous les sarcasmes possibles... Elle s'est fait une carapace d'autodérision qui la protège de ce qu'elle sait, de ce que les autres peuvent penser d'elle ou de sa fonction de policière. On la voulait bien dans sa peau et il se trouve que c'est une bonne flic ! (Sourire.)

TV Mag : A-t-il été nécessaire de demander l'autorisation à TF1 pour jouer dans ce téléfilm sur France 3 ?
Mimie Mathy : Je n'ai pas demandé l'autorisation à TF1 car mon contrat me permet de le faire. Mais la moindre des choses était bien sûr de les prévenir. En revanche, cela ne deviendra pas une série. Pour le coup, tant que j'ai Joséphine, je ne peux pas contractuellement en faire une autre.

TV Mag : Dans l'univers des séries actuelles, Joséphine est-elle un ovni ?
Mimie Mathy : Je défendrai toute ma vie Joséphine parce que je trouve que la série est profonde et forte. C'est bien de conserver ce personnage qui aborde des sujets sérieux mais avec douceur et en sachant que cela se terminera bien. Oui, c'est un peu un ovni dans le monde actuel où tout se termine souvent mal...

TV Mag : Vous venez de terminer le tournage d'un épisode de Joséphine qui accueille Tom, le héros de Camping Paradis, joué par Laurent Ournac...
Mimie Mathy : On a tourné un crossover où le personnage joué par Laurent Ournac quitte son Camping Paradis pour venir participer au mariage de son ancienne fiancée jouée par Jennifer Lauret dans un épisode de Joséphine. Et, à mon tour, une aventure me conduira dans le Sud au camping. Avec Laurent, on se connaît car il a déjà tourné dans un épisode de Joséphine il y a dix ans, il sortait tout juste de l'émission Mon incroyable fiancé .

TV Mag : Toujours heureuse de rejoindre l'édition 2018 des Enfoirés ?
Mimie Mathy : La soirée des Enfoirés est une histoire extraordinaire qui n'existe nulle part ailleurs ! C'est une vraie famille. En vingt-cinq ans d'existence, on a vu les couples se former, les enfants naître, les jeunes faire carrière... Contrairement à ce que certains peuvent parfois écrire, il y a un véritable bonheur à tous nous retrouver pour une cause qui, pourtant, ne devrait pas avoir besoin de nous. Mais tant que le besoin est là, on le fera. Malgré les critiques, on continuera de travailler en essayant d'apporter notre contribution aux Restos du c½ur.
 
TV Mag Le Figaro
Propos recueillis par Patrice Gascoin
Droit d'auteur de cette interview

article 544 : Le prix de la vérité

Mimie Mathy : « J'espère que cela va donner des idées
à des réalisateurs pour m'employer dans d'autres rôles. »
 
Dans « le Prix de la vérité », diffusé ce samedi soir sur France 3, l'actrice change complètement de registre, pour jouer une capitaine de la PJ de Lyon taciturne.

Lorsqu'une jeune femme est retrouvée morte dans la piscine d'un hôtel de luxe à Saint-Paul-de-Vence, les gendarmes locaux ne s'attendent pas à voir débouler Marie Jourdan, 1,32 m, capitaine de la PJ de Lyon. Bonne surprise du « Prix de la vérité », téléfilm diffusé ce samedi soir sur France 3, Mimie Mathy parvient à faire oublier ses petits miracles de « Joséphine : profession ange gardien », sur TF 1, et à rester crédible dans la peau d'une enquêtrice au caractère bien trempé.

Le Parisien : Endosser ce rôle de flic, était-ce une récréation ou un défi ?
Mimie Mathy. C'était un défi ! Marie est très renfermée, taciturne, même si elle assume les quolibets qui ont jalonné son parcours. J'ai dû apprendre à contrôler mes gestes, mes mimiques, tout ce que je fais dans « Joséphine » depuis vingt ans. Il fallait être un flic qui ne bouge pas.

Le Parisien : Les allusions à votre petite taille ne manquent pas...
Mimie Mathy : Oui, j'ai mis plus de mon vécu dans ce personnage. On s'est renseignés : ce serait possible d'avoir un flic de 1,32 m. Il subirait sans doute ce que j'ai subi avant d'être un peu connue. J'ai dit à l'équipe d'y aller à fond, car je ne voulais pas qu'on occulte les réflexions que j'ai pu avoir par rapport à ma taille. Cela change de « Joséphine », où jamais personne ne me demande pourquoi je suis petite. Si Marie est flic, c'est qu'elle a réussi à surmonter les réticences... Dans la vie, j'ai toujours répondu à sa manière.
 
Le Parisien : Envie d'autres projets télé en parallèle de « Joséphine » ?
Mimie Mathy : J'espère que cela va donner des idées à des réalisateurs pour m'employer dans d'autres rôles. J'ai le droit d'accepter des projets sur d'autres chaînes, mais je ne ferai pas de série tant qu'on tourne « Joséphine », pour laquelle il y a de quoi faire pendant deux ans. Mais pourquoi ne pas faire une sorte de suite au « Prix de la vérité », comme un aller-retour où Mathieu Delarive viendrait cette fois à Lyon auprès de Marie ? On y a pensé. On verra selon les audiences.

Le Parisien : Comment s'est passé le tournage avec l'équipe de « Camping Paradis », que l'ange gardien de TF 1 va aider lors d'un épisode commun aux deux séries ?
Mimie Mathy Superbement bien. Et j'ai hâte de lire ce que l'équipe de « Camping » me réserve quand j'irai sur place pour tourner en avril. Comme pour le téléfilm de France 3, je ne suis plus toute seule à porter un épisode et cela me soulage un peu !

Le Parisien : Prête à monter sur scène mardi à Strasbourg avec les Enfoirés, que vous retrouvez après avoir été absente l'an passé en raison de soucis de santé ?
Mimie Mathy : Oh oui ! Il y aura un moment inattendu avec un costume très encombrant en hommage à Annie Cordy. On ne m'a pas loupée ! On fera également des clins d'oeil à Johnny Hallyday et à France Gall. Et nous accueillerons des petits nouveaux, toujours sur le thème du partage. Trente ans après le lancement des Restos, on est loin, hélas, d'avoir résolu le problème.
 
Le Parisien
Propos recueillis par Carine Didier
Droit d'auteur de cette interview
 
▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄
VIDEOTHEQUE
 
 
Blog sur Mimie Mathy
mimiemathylove270805
  Publié par Sophie R.

Tags : films

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.234.45.10) if someone makes a complaint.

Comments :

  • pimpom-ange

    21/01/2018 at 4:52 PM

    me voici dans ton bel univers
    en ce dimanche
    pour te souhaitez une agréable fin de journée
    bisous luc

  • solene1306

    21/01/2018 at 4:28 PM

    Hello, nouvel article en ligne :)

  • francois-le-voyageur

    21/01/2018 at 3:58 PM

    Bonjour
    je viens te souhaiter un bon dimanche
    et une très bonne soirée.Mes amitiés bisou

  • Piggybunny

    21/01/2018 at 2:23 PM

    Cc, ma petite visite pour te souhaiter un bon dimanche :) kisss

  • Rose-Games

    21/01/2018 at 2:19 PM

    j'espère que tu vas bien aujourd'hui

  • Rose-Games

    21/01/2018 at 2:19 PM

    coucou ma belle je passe sur ton blog

  • angeelfique17

    21/01/2018 at 1:51 PM

    un petit coucou pluvieux pour te souhaiter tout en douceur un merveilleux dimanche bisous

  • mylene-farmer--live

    21/01/2018 at 11:57 AM

    ((_,»*?*« »*?*«,_))
    ((_,»*?**?*«,_))¦ ((_,»*?**?*«,_))
    *.*.*.*. Une petite visite.*.*.*.*.*.*.
    *.*.*. Dans ton bel univers.*.*.*.*.
    *.*.*.* Afin de te souhaiter.*.*.*.*.*
    *.*.*.*. Une belle journée.*.*.*.*.*
    *.*.*.Amitiés ... Bisous. Mylene

  • crocblanc57

    21/01/2018 at 8:50 AM

    Bonjour mon ami (e)

    Et si nous dessinions un rêve?
    Il faudrait qu'il soit beau, bien entendu
    Il faudrait qu'il soit doux, cela va de soi
    Il faudrait qu'il donne envie, c'est essentiel
    Il faudrait que ses couleurs soient merveilleuses, c'est évident
    Il faudrait aussi qu'au bout du rêve se dessine la réalité.
    Et si, cette réalité, nous la faisions belle, douce,
    Pleine d'envie et remplie de couleurs merveilleuses?
    Si nous la copions sur nos rêves?

    Alors... alors, nous ressemblerions à des gens heureux, je crois.....

    Bisous ton ami marc

  • les-regions-de-France

    21/01/2018 at 7:13 AM

    Bonjour,Aujourd’hui je vais manger avec l’évêque de LIMOGES a midi apres la messe, un repas et organisée chacun donne ce que il veule,il pleut toujours, sa ne change pas, Nous te souhaitons un bon et heureux dimanche, @+ Robert

Report abuse