89 tagged articles joséphine ange gardien

Bienvenue sur le blog source Mimie Mathy 05/07/2012

Bienvenue sur le blog source Mimie Mathy
Bienvenue sur le blog source Mimie Mathy
Bienvenue sur le blog source Mimie Mathy
Bienvenue sur le blog source Mimie Mathy

 
Chers fidèles du blog de Sophie....
 
Vous allez bientôt être 3 millions....Merci en cette période où tout se détraque d'être aussi nombreux.N'oubliez jamais que la vie est belle. Continuez à rêver, à rire, à partager. Et à tout faire pour que notre pays reste un pays de liberté. Je vous embrasse tous et merci à Sophie pour tout ce qu'elle fait.
 
Mimie Mathy

Tags : article spécial

article 563 : Joséphine, ange gardien "Graines de chef" 02/10/2018


Tournage n°89 du lundi 14 mai au vendredi 8 juin 2018
Lieu de tournage : Domaine de Quincampoix
Auteur : Emmanuel Bézier et Anton Voyl
Créée par Laurent Chouchan, Michel Lengliney et Philippe Niang
Réalisation : Denis Thybaud
Son : Pierre-Antoine Coutant
Montage : Marion Dartigues
Scénario : Marie-Luce David et Mathieu Gleizes
Adaptation et dialogues Gioacchino Campanella
Musique : Xavier Berthelot, Roland Romanelli, Didier Vasseur et Une Musique
Costumes : Valérie Adda et Edwige Morel d'Arleux
Décors : Alain Paroutaud
Directeur de la photographie Jonny Semeco
Photographe : Aurélien Faidy
 
Personnages principaux :
 
Mimie Mathy (Joséphine Delamarre), Jeanne-Marie Ducarre (Chloé Dumay), Christian Vadim (Jérôme Aubrac), Bryan Trésor (Stan Dorand), Roxane Potereau (Inès Caillet), Nassim Boutelis (Marco Fadel), Marie Barraud (Lydia Aubrac), Sandra Valentin (Louise Dumay), Ophélie Koering (Hélène Romain), Laurent Paolini (Jacques Riou), Frédéric Boismoreau (Daniel Benouville), Yannik Mazzilli (Valentin Boni), Guillaume Arnault (Alex) et Thierry Marx (dans son propre rôle).
 
Résumé :
 
Chloé a 20 ans et se présente à un grand concours national de cuisine. Alors qu'elle est l'une des favorites, elle perd tous ses moyens dès la première épreuve. Joséphine devra déployer tous ses talents pour soutenir la jeune femme dans ce concours et notamment l'éloigner définitivement de ses mauvaises fréquentations...
 
1er diffusion le lundi 22 octobre 2018 à 21h00 sur TF1
 
Blog sur Mimie Mathy
mimiemathylove270805
  Publié par Sophie R.

Tags : joséphine ange gardien

article 552 : Joséphine, ange gardien "Trois campeurs et un mariage" 20/02/2018

article 552 : Joséphine, ange gardien "Trois campeurs et un mariage"
 
Tournage n°88 du 20 novembre au 15 décembre 2017
Lieu de tournage à la mairie d'Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine)
Créée par Laurent Chouchan, Michel Lengliney et Philippe Niang
Réalisation : Philippe Proteau
Son : Philippe Richard
Montage : Emmanuel Douce
Scénario et dialogues : France Corbet, Maïa Muller et Gioacchino Campanella
Musique : Xavier Berthelot, Roland Romanelli, Didier Vasseur et Une Musique
Costumes : Valérie Adda et Christel Birot
Décors : Alain Paroutaud
Directeur de la photographie Jonny Semeco
Photographe : Manuelle Toussaint
 
Personnages principaux : 

Mimie Mathy (Joséphine Delamarre), Laurent Ournac (Tom Delorme), Jennifer Lauret (Ariane Leroy), Thierry Heckendorn (André), Patrick Guérineau (Xavier), Patrick Paroux (Christian Parizot), Olivier Solivérès (Arthur et Alexandre), Patricia Malvoisin (Françoise Leroy), Valentine Atlan (Sofia), Evelyne Grandjean (La grand-mère), Clio Baran (Hôtesse Spa), Alexandre Texier (Client hôtel), Maxime Fabia (L'hôtelier), Jérôme Godgrand (Agent Casino), Olivia Zam (Couturière Ariane), Frédéric Bernard (Bijoutier), Nicolas Le Guyader (Rugbyman), Doriane Prieto (Policier), Julia Dorval (Isabelle), Yann Pozzoli (Le photographe), Richard Rouille (Le maire) et Jean-Pierre Bouvier (Clément Leroy)
 
Résumé :

Joséphine, propulsée concierge d'un magnifique hôtel / casino, accueille Tom Delorme et ses deux complices du Camping Paradis, Xavier et André, venus assister au mariage d'Ariane, l'ex-petite amie de Tom. Quelle n'est pas la surprise de celui-ci en découvrant qu'Arthur, l'heureux fiancé, lui ressemble comme deux gouttes d'eau... mais avec quelques kilos en plus. Pour Xavier et André, il est évident qu'Ariane n'a pas totalement oublié Tom. Impression renforcée par la future mariée, qui semble fébrile et hésitante à 24 heures de la cérémonie. Tom en vient alors à se demander s'il n'est pas encore amoureux d'Ariane. Une situation inédite pour Joséphine face à cette confusion des sentiments, qui se complique encore lorsqu'elle découvre avec Tom, Xavier et André que le sympathique Arthur est, en fait, déjà marié...
 
1er diffusion le lundi 12 mars 2018 à 21h00 sur TF1 : 6 769 000 téléspectateurs

article 552 : Joséphine, ange gardien "Trois campeurs et un mariage"

Mimie Mathy et Laurent Ournac :
« Nos séries partagent des valeurs communes »
 
Ils en parlaient depuis longtemps, cette fois c'est fait : « Joséphine, ange gardien » et « Camping Paradis » ont tourné cet automne leur premier crossover diffusé cette semaine. Mimie Mathy et Laurent Ournac lèvent le voile les coulisses de l'exploit.

Télé Poche : Vous connaissez-vous avant de tourner ce crossover ?
Laurent Ournac : On ne s'était pas vus depuis dix ans. Mais j'avais gardé un très bon souvenir de Mimie car j'avais été le guest d'un épisode de « Joséphine, ange gardien » en 2007. A l'époque, je n'avais tourné qu'un seul épisode de « Camping Paradis ». Ce crossover, ce sont des retrouvailles. Nos séries partagent des valeurs communes, ça nous semblait logique de nous retrouver.

Télé Poche : Qui en a eu l'idée ?
Mimie Mathy : Tout le monde en parlait depuis un moment, et ma production a dégainé la première. Il y a longtemps, j'avais eu l'idée d'un téléfilm pour « Les Restos du c½ur » où l'on retrouverait tous les récurrents les plus populaires de toutes les chaînes. Malheureusement, ça ne s'est pas fait.
Laurent Ournac : L'objectif n'est pas de faire un coup en termes d'audience. C'est un cadeau pour les gens qui suivent les deux séries. La production a fait le choix judicieux d'embaucher des auteurs qui avaient travaillé sur les deux séries. Du coup, ils en connaissent parfaitement les codes.

Télé Poche : Quelle histoire les auteurs ont-ils inventée pour que vos personnages se rencontrent ?
Laurent Ournac : Tom est invité au mariage de son ex, Ariane, jouée par Jennifer Lauret, avec ses camarades André et Xavier, alias Patrick Guérineau et Thierry Heckendorn. Joséphine vient lui donner un coup de main, car il a un peu de mal dans sa vie sentimentale. Pour une fois, Tom n'est pas celui qui aide mais celui qui est aidé. Il est plus fragilisé que d'habitude, d'autant qu'il s'aperçoit que le futur marié lui ressemble comme deux gouttes d'eau... Il se pose des questions au mauvais moment.
Mimie Mathy : Là, c'est vraiment very bad trip pour lui !

Télé Poche : Laurent, les retrouvailles avec Jennifer ont elle été aussi émouvantes que celles de vos deux personnes respectifs ?
Mimie Mathy : Apparemment ! Ils ont dormi ensemble pendant trois semaines pour travailler leur rôle ! (Elle rit.)
Laurent Ournac : Fallait bien qu'on répète ! Plus sérieusement, ça faisait quelques années qu'on ne s'était pas vus et nous avons retrouvé la même envie de déconner ensemble.
Mimie Mathy : Et pour moi, c'est marrant de retrouver Thierry (Heckerdorn) qui était mon fiancé dans « Une nounou pas comme les autres » et mon mari dans « Une nana pas comme les autres ».

Télé Poche : Un deuxième crossover est déjà prévu. Pensez-vous vous rencontrer régulièrement à l'avenir ?
Laurent Ournac : On peut prendre ça pour un coup d'essai, j'ai envie de dire. Peut-être que ça peut aussi ouvrir la porte à d'autres croisements de séries.
Mimie Mathy : Bien sûr, d'abord je crois que le public attend ça. Et, surtout, on fait ce métier pour s'amuser !
 
Télé Poche n°2717 du 10 au 16 mars 2018
Propos recueillis par Isabelle Dhombres
Droit d'auteur de cette interview

article 552 : Joséphine, ange gardien "Trois campeurs et un mariage"

Mimie Mathy et Laurent Ournac : « Une rencontre »
 
TF1 réunit les héros de « Joséphine, ange gardien » et de « Camping Paradis dans un épisode évènement ! Pour la plus grande joie des deux acteurs principaux. Les fans en ont rêvé, TF1 l'a fait ! La chaîne a convié deux de ses héros les plus emblématiques dans un épisode croisé, intitulé « Trois campeurs et un mariage », où Joséphine [Mimie Mathy] doit aider Tom Delorme [Laurent Ournac], le patron du camping Paradis, invité aux noces d'Ariane [Jennifer Lauret, son ex. Tom voit ses sentiments renaître. La bonne fée ne sait plus à quel saint se vouer entre les bêtises d'André [Thierry heckendorn] ou de Xavier [Patrick Guerineau] et les doutes de la promise ! Cette aventure propose un scénario enlevé, qui a réjoui Mimie Mathy et Laurent Ournac. Lesquels ont déjà hâte de se retrouver pour le match retour. La comédienne enfilera bientôt la chemise turquoise et rejoindra Martigues pour le tournage du deuxième épisode crossover. « Un ange gardien au camping ».

Télé Loisirs : Comment avez-vous appréhendé l'idée de cet épisode original ?
Mimie Mathy : On était super contents. « Camping Paradis », avec qui Joséphine partage des réalisateurs et scénaristes, fait partie des séries que j'aime regarder. Il m'est arrivé de dire que j'y ferais bien des apparitions pour rigoler. Il suffisait de trouver une bonne histoire. Et celle-là, qui se déroule sur vingt-quatre heures, est pleine de rebondissements. C'est un peu « Very bad trip ». Le marié va disparaître, la grand-mère aussi. Il sera question de fusil et de voiturette...
Laurent Ournac : Le rythme est en effet très soutenu. L'idée de mélanger les deux univers traînait dans nos têtes depuis un moment. Et dans celles des téléspectateurs, qui me demandaient souvent : « On ne pourrait pas voir Joséphine dans le camping ? ». Ce crossover, c'est aussi une façon de les remercier de leur précieuse fidélité.

Télé Loisirs : Est-ce également un cadeau pour vous ?
Mimie Mathy : Bien sûr ! J'étais ravie de retravailler avec des copains. Thierry Heckendorn était mon partenaire dans « Une nounou et Une nana pas comme les autres » [en 1994 et 1995]. Il a aussi joué dans des épisodes de Joséphine, tout comme Laurent. C'était sympa de les retrouver. Mais cet épisode est surtout un cadeau pour les fans.
Laurent Ournac : Quand on joue dans une série, on a parfois peur de se lasser. Faire vivre nos personnages dans un environnement différent était donc très agréable. Tout comme tourner –enfin ! – en pull et doudoune. C'est d'ailleurs aussi pour cela que j'ai accepté. [Il rit]. Pour Mimie, c'est un peu différent, puisque Joséphine change d'univers à chaque épisode.

Télé Loisirs : Vos personnages partagent beaucoup de points communs...
Mimie Mathy : Oui. Tom est également l'ange gardien de toute la tribu du camping. Il aide ses clients et ses potes. En revanche, Joséphine, elle, est plus solitaire. En fait, je pense qu'après ce crossover, Laurent va me piquer mon rôle et je vais devenir directrice de camping ! [Ils rient tous les deux.]
Laurent Ournac : Entre « Camping Paradis » et « Joséphine, ange gardien », il y a un lien...divin. Leur vrai point commun, c'est leur humanité et leur empathie. Ce sont d'authentiques héros du quotidien. C'est aussi ça, la force de nos séries : les gens s'identifient aux histoires que l'on raconte.
Mimie Mathy : Le public a besoin de bons sentiments dans le sens positif. « Joséphine, ange gardien » et « Camping Paradis » prouvent que la vie peut être agréable, que les histoires peuvent bien se terminer.
 
Télé Loisirs : Mimie est-elle une hôte accueillante ?
Laurent Ournac : Très ! Elle est le chef de la tribu Joséphine, la maman de toute l'équipe. C'est une bonne vivante et une excellente camarade, toujours attentionnée.
Mimie Mathy : Il est en train de dire que je suis merveilleuse non ? [Elle rit.] Je ne peux pas travailler dans une mauvaise ambiance... Laurent est un hôte agréable. Et nous nous sommes bien amusés à improviser sans cesse sur le plateau.

Télé Loisirs : Avez-vous hâte de vous retrouver pour l'épisode retour ?
Mimie Mathy : Oui ! Je pars fin mars à Martigues. Joséphine travaillera au camping. Elle et Tom vont faire équipe pour aider un couple sur le point d'exploser à se rabibocher.
Laurent Ournac : Cela va être rigolo d'observer Joséphine enfiler la chemise turquoise, conduire la voiturette et évoluer au milieu des campeurs. On va essayer de l'accueillir aussi bien qu'elle nous a reçus. Peut-être même que nous allons rétablir la tradition de la « Fiesta boum boum » [L'hymne du camping], rien que pour elle. [Il rit.]

Mimie Mathy bientôt dans « Demain nous appartient »
La comédienne va incarner Pénélope, la tante fantasque et égocentrique de Lucie [Lorie Pester], dans le feuilleton quotidien de TF1, le temps de quelques épisodes diffusés en avril. « C'est un projet, qui me tient à c½ur. Tous mes copains qui sont passés dans Joséphine jouent dans cette série : Ingrid Chauvin, Lorie Pester, Alexandre Brasseur... Je n'hésite pas à les charrier en leur demandant qui est le violeur, qui est le tueur... Ils m'ont donc invitée à venir faire un tour à Sète ! »
 
Télé Loisirs n°1671 du 10 au 16 mars 2018
Propos recueillis par Katia de la Ballina
Droit d'auteur de cette interview

article 552 : Joséphine, ange gardien "Trois campeurs et un mariage"

Laurent Ournac s'invite chez Joséphine
 
TF1 a eu la bonne idée de croiser ses deux séries à succès « Camping Paradis » et « Joséphine, ange gardien ». Avant de recevoir à son tour Mimie Mathy au camping, le comédien nous livre ses impressions.

Télé 7 jours : Comment s'est passée votre rencontre avec Mimie Mathy ?
Laurent Ournac : Je connaissais déjà Mimie pour avoir joué en 2007 dans un épisode de « Joséphine, ange gardien ». A l'époque, je venais de tourner mon premier épisode de « Camping Paradis ». Depuis, la série a fait son chemin, et ces deux productions sont les rendez-vous familiaux du lundi soir sur TF1. C'est un joli cadeau au public.

Télé 7 jours : Croiser deux séries à succès peut aussi générer une rivalité, voire des querelles d'égo...
Laurent Ournac : Une année compte cinquante-deux lundis dans lesquels il faut caser de la fiction. Il y a donc de la place pour tout le monde. L'essentiel est que la fiction française marche. Quant à la guerre d'égo, Mimie est une personne très accueillante. Elle sait recevoir chaleureusement les comédiens. Et notamment Thierry Heckendorn, l'interprète d'André, qu'elle a connu au temps du « Théâtre de Bouvard », et avec lequel elle a tourné quelques épisodes de « Joséphine, ange gardien », d' « Une nounou pas comme les autres » et d' « Une nana pas comme les autres ». D'autre part, Philippe Proteau, le réalisateur, a aussi bien dirigé des épisodes de Joséphine que de Camping. Il était un trait d'union entre nos deux univers.

Télé 7 jours : Ce tournage a aussi été l'occasion, pour vous, de retrouver Jennifer Lauret qui, durant trois saisons, a joué Ariane, votre fiancée. Comment cela s'est-il passé ?
Laurent Ournac : Jennifer est une comédienne très professionnelle. Cela faisait quelques années qu'elle n'avait pas interprété le personnage d'Ariane, mais nous avons très vite retrouvé tous les deux nos automatismes et nos traits de caractère. Moi l'légèrement pataud, et elle, femme assumée, un peu pète-sec par moments. Cela faisait longtemps que l'on ne s'était pas revus et, du coup, ça a pris des allures de rencontre d'anciens combattants.

Télé 7 jours : Il y a dans cette comédie un côté très vaudeville. Est-ce volontaire ?
Laurent Ournac : Au départ, nous nous sommes inspirés du film « Very Bad Trip », mais c'est vrai qu'il y a aussi un côté théâtral très appuyé. On a une unité de temps, la veille du mariage, et une unité de lieu, l'hôtel où sont logés les invités. L'intrigue se déroule dans les couloirs, entre deux portes. Il y a des quiproquos, des rebondissements, le rythme est enlevé... Tous les ingrédients qui font une bonne comédie de boulevard.

Télé 7 jours : Il est prévu que vous tourniez un deuxième crossover. Cette fois, c'est Mimie qui se rendra au camping. Peut-on en savoir plus ?
Laurent Ournac : Nous tournerons fin mars, mais je n'ai pas encore pris connaissance du scénario. Je peux simplement vous dire que Mimie fera partie de l'équipe du camping.

Télé 7 jours : Vous êtes déjà passé de l'autre côté de la caméra. Allez-vous recommencer l'expérience ?
Laurent Ournac : Il est prévu que je mette en scène un nouvel épisode de « Camping Paradis » cette saison. Mais j'ai aussi un projet de théâtre avec mes camarades de la série pour l'année prochaine.

Télé 7 jours : N'avez-vous pas envie d'explorer un registre autre que la comédie ?
Laurent Ournac : Je réfléchis, avec TF1, sur un sujet d'ordre sociétal. Incarner un héros ordinaire qui se bat pour une cause me plairait bien.
 
Télé 7 jours du 10 au 16 mars 2018
Propos recueillis par Hacène Chouchaoui
Droit d'auteur de cette interview
 
article 552 : Joséphine, ange gardien "Trois campeurs et un mariage"

Mimie Mathy : « Cet épisode avec Laurent
est un cadeau pour les fans »
 
L'ange de TF1 reçoit le patron de "Camping Paradis" pour un crossover inédit. Rencontre avec deux stars appréciées des téléspectateurs.

Ciné Télé Revue : Pour son 20e anniversaire, Joséphine invite les acteurs de "Camping Paradis". Mimie, comment est née cette idée ?
Mimie Mathy : Tout est parti d'une simple discussion avec TF 1 et le producteur. Selon eux, il était possible de mélanger les deux séries familiales. Quelques mois plus tard, l'idée est devenue réalité. Franchement, ils ont eu raison, car tout s'est bien déroulé. Ce premier tournage fut une chouette expérience.

Ciné Télé Revue : En quelques mots, quelle sera la mission de Joséphine dans cet épisode ?
Mimie Mathy : Elle va avoir la surprise de découvrir son client et ses copains arriver à l'hôtel de ville pour un mariage, celui d'Ariane Leroy (jouée par Jennifer Lauret), l'ancienne fiancée de Tom (Laurent Ournac) dans "Camping Paradis". Au début, Joséphine ne comprend pas pourquoi elle doit assister à cette fête jusqu'à ce qu'elle voie le futur marié ; le portrait craché de Tom quand il était plus enveloppé. Cette union va-t-elle avoir lieu ? A vos lecteurs de découvrir cette nouvelle intrigue.

Ciné Télé Revue : Comme un s'agit d'un crossover, prochainement, ce sera à votre tour de débarquer dans « Camping Paradis »...
Mimie Mathy : Oui, je suis ravie, car c'est une série que j'aime regarder en famille. Ces deux tournages, c'était notre façon de dire merci aux téléspectateurs pour leur fidélité.

Ciné Télé Revue : Aimez-vous le camping ?
Mimie Mathy : Quand j'étais gamine, avec mes parents, comme nous vivions dans un appartement, on partait l'été faire du camping. C'était chouette, car on mangeait en plein air et on s'y amusait bien. Aujourd'hui, je n'ai plus l'âge et je préfère les beaux hôtels. (Rires.)

Ciné Télé Revue : « Joséphine, ange gardien » fait partie des séries-cultes de la télévision française. Un succès dû à l'attachement que vous porte le public !
Mimie Mathy : Je pense que c'est un tout. Pour les enfants, c'est amusant de voir apparaître à la télé un petit personnage rigolo, qui mesure 1.32 m et qui est un ange gardien. Certains pensent même aujourd'hui que les personnes de petite taille sont des anges. C'est mignon. La clé du succès réside aussi dans le fait que les scénarios que nous recevons sont beaux. Il y a toujours plein d'idées qui jaillissent. D'ailleurs, en octobre prochain, on va tourner un western...en Espagne ! L'année prochaine, on va traiter un sujet fort comme l'esclavage. Pour cela, on se rendra sur une des îles françaises. Ce serait bien de débarquer à Saint-Barth. J'en profiterais aussi pour me rendre sur la tombe de Johnny !

Ciné Télé Revue : Votre personnage peut se téléporter, faire disparaître des objets, parler aux animaux. Gardez-vous en tête une anecdote liée à ce fameux claquement de doigts ?
Mimie Mathy : J'en ai plusieurs. Des enfants me demandent souvent de disparaître devant eux. (Rires) J'ai reçu une lettre, pas plus tard que la semaine dernière, d'une dame de 35 ans qui m'explique qu'elle a deux enfants, après l'avoir trompée deux fois. Je vous avoue que je ne comprenais pas ce qu'elle me voulait. En fin de lecture, elle me dit : « Joséphine peut-elle claquer des doigts pour que mon homme revienne ? ». Comme vous le voyez chez certaines personnes entre la fiction et la réalité, la limite est ténue.

Ciné Télé Revue : Parmi les acteurs que vous avez reçus depuis 1997, quels sont ceux qui vous ont le plus marquée ?
Mimie Mathy : Mon plus beau souvenir, c'est celui avec Hélène Vincent, qui avait accepté de devenir S.D.F. pour un épisode. C'était intimidant pour moi de jouer avec cette actrice, qui avait été ma mère dans le seul film que j'ai joué au cinéma, en 2000, un long métrage du réalisateur belge Chris Vander Stappen, « Que faisaient les femmes pendant que l'homme marchait sur la Lune ? ». Ici, dans cet épisode qui est mon préféré, nous étions en symbiose. Je me suis aussi bien amusée avec Ingrid Chauvin car, même si nous nous connaissions depuis quelques années, nous n'avions jamais travaillé ensemble. Je vais à nouveau la croiser dans « Demain nous appartient. » Surprise...

Ciné Télé Revue : Pourquoi les nouveaux épisodes sont-ils scindés en deux ?
Mimie Mathy : C'est une demande de TF1, qui ne nous arrange pas du tout, car les histoires se terminent à 23h et que les enfants ont école le lendemain. Ce changement, c'est évidemment pour placer un écran de pub en plus...

Ciné Télé Revue : En Belgique, votre série est diffusée à 20h20 sur la RTBF.
Mimie Mathy : Vous en avez de la chance ! Une fiction sur France 2 se termine vers 22h15. Quant à TF1, c'est désormais 23h ! (Ce crossover sera par ailleurs diffusé le 8 mars sur La Une.)

Ciné Télé Revue : Depuis 20 ans que « Joséphie » existe, vous avez reçu quelques critiques, notamment de Babette de Rozières, en 2014, qui a déclré que vous étiez « conne, méchante et imbécile ». Avec le recul, qu'en pensez-vous ?
Mimie Mathy : C'est facile de taper sur quelque chose qui marche, car cela a beaucoup plus d'impact, je leur souhaite beaucoup de succès avec leurs projets. Je comprends parfaitement que la fiction ne plaise pas à tout le monde, mais personne n'est obligé de la regarder. Il y a une chose que je ne tolère pas, c'est qu'on dise qu'elle est « mal faite » et « mal jouée ». La chaîne n'est pas folle. Si la série continue à être produite, c'est qu'elle plaît toujours. Par exemple, je ne regarde pas « Koh-Lanta », mais ça ne me viendrait pas pour autant à l'idée de critiquer.

Ciné Télé Revue : Toute série a une fin. Comment imaginez-vous l'ultime épisode ?
Mimie Mathy : Je n'en sais rien. Avec la production, on se pose souvent la question, mais comme la fin ne se profile pas, on continue à tourner. On va bientôt attaquer le 89e épisode.

Ciné Télé Revue : Benoist, votre mari, est souvent apparu dans la série. Que pense-t-il de cette longévité ?
Mimie Mathy : Je tiens à signaler que ses figurations étaient gratuites. Il ne prend donc pas de salaire et ne remplace personne. Pour ses 50 ans, j'ai réalisé un montage de ses apparitions. Il y en avait une petite dizaine. Quant à la série, il est content pour moi. Et je lui souhaite d'avoir la même longévité avec son vin et ses vignes !

Ciné Télé Revue : Justement, comment se passe la récolte ?
Mimie Mathy : Ça roule de ce côté-là. Benoist vient de mettre son premier millésime en vente. Je suis très contente, car son vin est déjà présent dans pas mal de restaurants parisiens.

Ciné Télé Revue : Regardez-vous les émissions de cuisine avec lui ?
Mimie Mathy : Non, je lui laisse ce type de programme. Par contre, je regarde les séries sur Netflix. Là, je termine la saison 2 de « The Crown ». Et j'aime beaucoup « This Is Us ».

Ciné Télé Revue : Parlons de votre opération du dos. Comment avez-vous vécu les fuites dans la presse ?
Mimie Mathy : Pas très bien. Quand j'ai repris les tournages, notamment pour le téléfilm « Le prix de la vérité » pour France 3, certains journalistes sont venus pendant les répétitions, où je marchais avec une béquille. Directement, ils ont titré que j'étais paralysée. Dans ces moment-là, j'attaque en justice. C'est du grand n'importe quoi. Après tout, il y a des choses plus graves dans le monde.

Ciné Télé Revue : Il parait que vous vous levez avec la télévision.
Mimie Mathy : C'est vrai. J'écoute très peu la radio, par contre, dès que je me réveille, je regarde BFM pour m'informer. J'aime connaître l'actualité.
 
Laurent Ournac : « Il m'arrive de zieuter un « Joséphine »
 
Tout comme Mimie, Laurent Ournac est ravi, mais aussi fier, de cette collaboration : « Réunir ces deux ries populaires et familiales, c'est plutôt rare et une ie amusante », nous confie-t-il. « C'est un vrai luxe de pouvoir ranger pour une fois nos t-shirts et bermudas dans un placard à Martigues (lieu de tournage de « Camping Paradis ») pour la grosse doudoune à Paris. Professionnellement, c'était un réel plaisir de pouvoir réussir à faire sortir les personnages du camping et de les voir faire autre chose. J'avais par moments l'impression d'être dans un autre film, tout en gardant le personnage qu'on à l'habitude d'incarner. » Si pour TF1, c'st du pain bénit de pouvoir proposer les deux lèbres séries sur son antenne, en Belgique, c'est plutôt l'effet inverse. « Joséphine, ange gardien » est propo sur la RTBF, tandis que « Camping Paradis » se retrouve sur RTL-TVI. « Vous comprenez pourquoi ce n'est pas forcément facile de mettre en place un tel crossover », fait remarquer Laurent. « Il faut que les productions trouvent un terrain d'entente, d'un point de vue écriture mais aussi financier. C'est un beau projet, mais, encore une fois, rare. » Dans le courant du mois d'avril, ce sera au tour de Mimie Mathy de rendre une petite visite à Laurent Ournac dans son camping : « Je n'ai pas encore ru le scénario », nous indique le comédien. « Je sais juste qu'elle fera partie de l'équipe, qu'elle aura son costume bleu turquoise et qu'elle travaillera dans l'équipe de Tom. » Enfin, quand on lui demande s'il regarde la série de sa cons½ur, timidement, il répond : « A l'inverse de Mimie, je ne regarde pas beaucoup la télévision. Mais cela m'arrive de zieuter un « Jophine » pour y voir des copains acteurs ou pour admirer le travail d'un réalisateur, qui bosse aussi pour « Camping Paradis ». Bref, avec Mimie, on a la chance d'être sur deux séries qui marchent, et j'espère que le public continuera à nous suivre encore longtemps. »
 
Ciné Télé revue du 9 au 15 mars 2018
Propos recueillis par Fabrice Staal
Droit d'auteur de cette interview

article 552 : Joséphine, ange gardien "Trois campeurs et un mariage"

Tom est aux anges
 
Une fois n'est pas coutume, Tom et ses complices de « Camping Paradis » s'installent à l'hôtel, bichonnés par « Joséphine, ange gardien », en attendant de lui rendre la pareille cet automne.

Tom, le sympathique patron du « Camping Paradis », va avoir besoin d'un petit coup de pouce. D'ordinaire, il est toujours le premier à aider les clients de son petit coin de soleil, mais là, c'est lui qui va être désemparé lors des préparatifs du mariage d'Ariane, son ex-petite amie, il va nager en plein confusion des sentiments et elle aussi. Du travail en perspective pour l'ange, Joséphine qui s'est trouvé un job à la conciergerie de l'hôtel où auront lieu les festivités. Ce tournage a été l'occasion de belles retrouvailles entre Mimie Mathy et Laurent Ournac qui n'ont pas hésité à se confier par téléphone à propos de cette aventure inédite, « Nous avions déjà tourné ensemble, note le comédien. C'était il y a deux ans dans un épisode de « Joséphine, ange gardien », donc se revoir dans ces circonstances. C'était plutôt cool. D'autant que je n'aurais jamais imagié revenir un jour dans la peau de Tom. »

TV8 : Le fait que vous vous connaissiez a-t-il facilité ce tournage ?
Mimie Mathy : C'est certain que cela nous a permis de gagner du temps. Et comme j'aime bien « Camping Paradis », je connaissais déjà ces personnages.
Laurent Ournac : C'est plus facile d'obtenir une belle dynamique dans ces conditions. Tout le monde se connait ou presque et il n'y a pas de problème d'égo ce qui est plutôt agréable. C'était comme tourner un épisode normal.

TV8 : Les crossovers sont plutôt rares en France, pourquoi ?
Laurent Ournac : Parce que c'est beaucoup plus difficile à mettre en place qu'aux Etats-Unis où les chaînes et les maisons de production possèdent plusieurs séries susceptibles d'être associées. En France, tout est plus compliqué et il faut obtenir l'accord de plusieurs chaînes ou de plusieurs productions pour mener un projet à bien. Dans notre cas, tout s'est bien passé tant dans l'écoute que dans la préparation et le tournage.
Mimie Mathy : C'était une envie de TF1 et tout le monde à suivi, les productions comme les acteurs. Notamment parce que j'ai plein de copains qui travaillent pour « Camping Paradis ».

TV8 : Avez-vous donné des idées pour le scénario ?
Laurent Ournac : Sur « Camping Paradis, nous participons peu aux scénarios des épisodes, mais lorsqu'on m'a parlé du mariage d'Ariane, j'ai suggéré que son fiancé me ressemble. Je trouvais amusant d'apporter un peu de confusion.

TV8 : Ce sera d'ailleurs l'occasion pour Tom de montrer une facette de lui plus timide et sensible...
Laurent Ournac : Ce n'était pas une vraie découverte, par qu'on a déjà effectué cet aspect quelques fois. Tom n'est pas du genre à s'occuper de lui, d'habitude, mais ainsi troublé, il est devenu plus égoïste et autocentré. C'est intéressant, car cela lui décerne un côté sombre et mélancolique, mais je ne pense pas que l'on creusera plus avant cette part de lui. A moins que les scénaristes de « Camping » ne trouvent la bonne idée, Tom va vite retrouver son naturel jovial quand il retournera au soleil.

TV8 : Peut-on imaginer Joséphine changer elle aussi ?
Mimie Mathy : C'est plus difficile, car elle cache peu ses sentiments. Elle est comme un livre ouvert, les surprises sont donc peu nombreuses.

TV8 : Et qu'avez-vous découvert de surprenant chez votre partenaire ?
Mimie Mathy : Laurent s'est montré égal à ce qu'il projette de lui, bien dans ses baskets et attentif à ceux qui l'entourent. C'est très chouette !
Laurent Ournac : Je ne sais pas que Mimie aimait autant la télé. Elle sait vraiment de quoi elle parle et elle est très curieuse de cet unviers. L'une de nos figurantes tournait aussi dans « Demain nous appartient », dont Mimie est très fan. Eh bien, je l'ai vue se transformer en midinette et poser plein de question sur ce feuilleton. C'était très spontané.

TV8 : Malgré une certaine mélancolie chez Tom, cet épisode de « Joséphine, ange gardien » est une vraie comédie de mariage. Un bon timing a-t-il été difficile à trouver entre vos deux équipes ?
Laurent Ournac : Oh non, nous avons des heures de vol en matière de comédie. Tout le monde connaît son personnage par c½ur, du coup les répliques fusent vite, il n'y a pas de temps mort quel que soit le partenaire.
Mimie Mathy : Et lorsqu'un scénario est bien écrit, il n'y a pas besoin de trouver le bon rythme, il s'installe tout seul.

TV8 : Ce tournage a aussi été l'occasion de retrouver Jennifer Lauret qui a longtemps joué la fiancée de Tom...
Mimie Mathy : C'était une bonne surprise, car nous nous connaissons bien dans la vie même si nous n'avions jamais joué ensemble.
Laurent Ournac : C'était très rigolo, car nous ne nous étions pas revus depuis quelques années. On aurait dit une réunion d'anciens élèves. Nous avions plein de choses à nous raconter pour rattraper le temps perdu, les enfants, mon mariage. Jennifer est bonne camarade, avec elle j'étais certain que tout se passerait bien. Notre force en tant qu'acteurs de séries, c'est d'être capables de nous adapter très vite à toutes les circonstances pour être rapidement efficaces dans notre jeu.

TV8 : Ça a dû être plutôt agréable de tourner dans un hôtel de luxe...
Mimie Mathy : Joséphine s'adapte à tout et elle est assez culottée pour se faire sa place partout. Je souhaite à tous les hôtels un concierge comme elle.
Laurent Ournac : Oui, d'autant plus que j'aime les hôtels et leur travail de déco, qu'il soit moderne ou à l'ancienne. Quant à Tom, il se montre relativement à l'aise dans cet univers même si le luxe n'est pas son quotidien. Ce qui se remarque notamment dans une scène très drôle qui se déroule au spa.

TV8 : Il y a eu aussi un petit miracle : les comédiens de « Camping Paradis » ont eu le droit de porter des pulls...
Laurent Ournac : Nous avons apprécié, parce que d'ordinaire nous tournons en shorts en plein mois de novembre... Nous sommes dans le sud de la France, mais tout de même, en se les gèle, bien qu'on se rhabille entre les prises et qu'on planque des bouillottes un peu partout. Là, nous avons découvert un monde de chaleur et de confort...

TV8 : Vous avez donc déjà tout préparé pour Mimie qui vient tourner au camping en avril ?
Laurent Ournac : Le scénario est en cours d'écriture, Joséphine va venir donner un petit coup de pouce au camping autour d'une famille qui se décompose. Comme elle sera l'employée de Tom, elle aura droit à la totale ! La chemisette, les tongs et le tour en voiturette !
Mimie Mathy : Comme je déteste le froid, j'avoue que j'appréhende un peu... (Rires)

TV8 : Partager l'affiche ainsi, c'est angoissant ou stimulant ?
Mimie Mathy : Notre métier n'est pas fait pour angoisser, mais pour jouer surtout avec des gens qu'on aime bien.
Laurent Ournac : C'est enrichissant. Un vrai cadeau, car tout le monde a ½uvré dans le bon sens. J'aime le travail en équipe, c'est le cas dans « Camping Paradis », ça l'a aussi été dans « Danse avec les stars ».

TV8 : Vous seriez partants pour des épisodes croisé avec d'autres séries ?
Mimie Mathy : Il faut une autre comédie qui s'y prête, comme c'était le cas ici, mais pourquoi pas.
Laurent Ournac : Moi, ça me plairait bien avec une série un peu plus policière comme Profilage. Et avec vraiment beaucoup d'imagination et de moyens, je reverrais de Stranger Things. (Rires).

TV8 : En attendant, un autre rêve s'est réalisé puisque vous, Mimie, allez tourner dans quelques épisodes de « Demain nous appartient »...
Mimie Mathy : C'est pas mal de boulot en plus, mais c'est un petit rôle très rigolo et mes copains du feuilleton à qui je casse souvent les pieds pour savoir ce qui va s'y passer ont beaucoup insisté pour que je vienne. Je me réjouis !
 
TV8 du 10 au 16 mars 2018
Propos recueillis par Isabelle Rovero
Droit d'auteur de cette interview

article 552 : Joséphine, ange gardien "Trois campeurs et un mariage"

Mimie Mathy accueille Laurent Ournac
dans Joséphine, ange gardien
 
Les fans en rêvaient, TF1 l'a fait. Ce soir, Joséphine et Camping Paradis font épisode commun et Tom (Laurent Ournac) sera le client de l'ange gardien (Mimie Mathy). Rencontre avec les deux comédiens principaux qui évoquent cette heureuse expérience.

Télé Z : Pouvez-vous présenter cet épisode du point de vue de vos personnages ?
Mimie Mathy : Joséphine est concierge d'hôtel et découvre que son client est le monsieur qui s'approche avec ses acolytes. Elle ne connaît rien à son métier et ne sait pas ouvrir les portes ! Comme d'habitude, elle se mêle de tout et cherche à remettre Tom sur le chemin de la raison. Elle veut lui faire comprendre qu'il y a plein de femmes autour de lui qui ne demande qu'à le connaître.
Laurent Ournac : Tom fait un rêve où il se voit s'unir à Ariane (Jennifer Lauret). Dans ce rêve, il voit un ange gardien. Il se réveille et arrive dans un hôtel pour le mariage de son ex. Il tombe sur cette concierge qui ressemble comme deux gouttes d'eau à l'ange qui était dans son rêve. Les retrouvailles avec Ariane remuent en lui pas mal de choses et de souvenirs. Là où il pensait arriver serein, il apparaît plus tourmenté. Il se demande s'ils n'ont pas fait l'erreur de se séparer.
Mimie Mathy : Ce qui est bien dans cet épisode, c'est qu'il se passe sur 24 heures. C'est assez dense, il y a de très nombreuses péripéties.
Laurent Ournac : « Les scénaristes connaissaient nos deux univers, ce qui est plus simple pour trouver l'alchimie entre nous. »

Télé Z : Un peu comme au théâtre ?
Laurent Ournac : Oui, c'est une écriture « théâtrale ». Les scénaristes de cet épisode sont des auteures qui ont travaillé pour Joséphine mais aussi pour des épisodes de Camping. Elles connaissaient nos deux univers, ce qui est plus simple pour trouver l'alchimie entre nous.

Télé Z : Mimie, pour cet épisode, aidez-vous un ou plusieurs clients ?
Mimie Mathy : Tom, uniquement Tom. Joséphine doit lui faire comprendre que ça ne sert à rien d'avoir des regrets, qu'il faut aller de l'avant. Doit-elle les remettre ensemble ?

Télé Z : Laurent, vous quittez votre uniforme bleu ciel...
Laurent Ournac : Le choix de nos costumes respectifs a été une étape importante et amusante car on s'est demandé « mais comment s'habillent André, Xavier et Tom dans la vraie vie ? » !

Télé Z : Quelle est la force de vos deux séries ?
Mimie Mathy : Nous traitons de vrais sujets. On arrive peut-être à aller plus loin dans Joséphine car nous n'avons pas ce cadre des vacances, mais il y a des sujets de fond. Dans cet épisode, c'est un nouveau thème universel qui est traité. Nous nous sommes tous demandé un jour si nous n'avions pas fait une bêtise en quittant quelqu'un que l'on aimait.
Laurent Ournac : C'est vrai qu'il n'est pas évident de voir une personne que l'on a aimé très fort, refaire sa vie.

Télé Z : N'êtes-vous pas l'un et l'autre le masculin et le féminin d'un personnage assez similaire, car vous, Laurent, êtes un peu l'ange gardien du camping ?
Laurent Ournac : Oui, mais sans les pouvoirs magiques !
Mimie Mathy : Il s'occupe de personnes qui sont en vacances, donc il est l'ange gardien de toute une tribu, contrairement à moi. Il aide aussi ses amis, ses employés. C'est plus familial pour lui, alors que je peux évoluer dans des univers très différents.
Laurent Ournac : C'est à la fois très proche dans les valeurs véhiculées par les séries, mais éloignées dans les traitements, l'écriture ou même le personnage central.

Télé Z : Prochainement, Joséphine fera un tour dans le camping. Quel sera son rôle ?
Mimie Mathy : Normalement, elle viendra en tant qu'animatrice.
Laurent Ournac : Dans l'idée, elle claque des doigts et apparaît dans le camping à la recherche de son client. On a essayé de nombreuses pistes pour l'écriture de cet épisode, mais il semble que l'intégrer à l'équipe soit la meilleure.

Télé Z : Comment voyez-vous cet épisode spécial présenté ce soir sur TF1 ?
Tous les deux : C'est un cadeau !
Laurent Ournac : On veut ainsi remercier les téléspectateurs fidèles à Joséphine, ange gardien depuis 20 ans et à Camping Paradis depuis 10 ans.

Télé Z : L'offre de fiction est essentiellement policière. Or, ce n'est pas votre créneau. Comment expliquez-vous le succès de vos séries ?
Mimie Mathy : Chez TF1, si on ne marchait pas, on ne nous garderait pas. Il faut des séries comme les nôtres qui soient tout public. Même si TF1 nous dit parfois «attention, c'est peut-être la dernière année...».

Télé Z : Ils vous disent cela ?
Laurent Ournac : Nous avons une durée de vie déjà honorable et effectivement, on est un peu en décalage avec les la fiction moderne. Mais le plus dur n'est pas de faire un succès, mais d'en faire 90. C'est facile de réunir du monde sur un effet d'annonce, sur un casting prestigieux, mais après il faut parvenir à installer des programmes sur la durée. Nous avons la chance d'être ici depuis longtemps. Le public est au rendez-vous et c'est le plus important.
Mimie Mathy : Je pense surtout qu'il ne faut pas faire l'épisode de trop. J'ai eu la chance, pour Joséphine, que l'équipe de production soit renouvelée il y a quatre ans. Ainsi, ils sont arrivés avec de nouvelles idées pour « rebooster » Joséphine.

Télé Z : Qu'aimeriez voir changer dans vos séries ?
Mimie Mathy : Cela fait 20 ans que je demande à TF1 de nous programmer le mardi soir pour que les enfants qui n'ont pas école le lendemain puissent nous regarder. TF1 a ses raisons pour ne pas le faire.

Télé Z : Laurent, cela fait 10 ans que vous n'étiez pas venu sur le plateau de Joséphine, avez-vous noté des changements ?
Laurent Ournac : Très honnêtement, non. Mimie a une notion de l'accueil qui est très importante dans une série. Maintenant, je suis dans cette position, donc je sais ce que c'est. Elle a un partage du plateau qui est très agréable. Du coup, j'essaie de faire la même chose sur Camping. À l'époque, cela m'avait déjà touché, d'autant que j'arrivais dans mes petits souliers, je sortais de Mon incroyable fiancé.
Mimie Mathy : Je ne peux pas travailler dans la souffrance, dans la douleur. Surtout quand ce sont des petits jeunes.
Laurent Ournac : D'autant plus qu'on fait de la comédie. Si on travaille dans la tension, les gens font la gueule et c'est plus difficile de transmettre l'esprit comique.

Télé Z : Mimie, aimeriez-vous réaliser un épisode de Joséphine ?
Mimie Mathy : Pas forcément. En revanche, j'ai une idée de court métrage qui me trotte dans la tête. Mais je n'en dirai pas plus... !
 
Télé Z
Propos recueillis par Anne-Claire Dugas
Droit d'auteur de cette interview

article 552 : Joséphine, ange gardien "Trois campeurs et un mariage"

Mimie Mathy, fidèle à Joséphine
 
« Joséphine, ange gardien » croisera les héros de « Camping Paradis », le 12 mars sur TF1. A cette occasion, Mimie Mathy revient sur le succès de sa série.

TV Avantages : Comment expliquez-vous la popularité de Joséphine, surtout auprès des enfants ?
Mimie Mathy : C'est un personnage qui peut faire disparaître les ennuis. Il a des pouvoirs très gadgets. Tout enfant rêverait d'avoir un ange gardien qui ferait ses devoirs à sa place. Joséphine est aussi plus proche d'eux en raison de sa taille.

TV Avantages : Quels pouvoirs aimeriez-vous avoir ?
Mimie Mathy : Sans aucun doute, celui de me téléporter puisque depuis qu'Anne Hidalgo est maire de Paris, ça roule très mal. D'un coup de baguette magique, je pourrais éviter tous les embouteillages qu'elle nous a créés !

TV Avantages : Joséphine a-t-elle suivi les évolutions de la fiction française ?
Mimie Mathy : Son personnage est encore plus humain, car elle a évolué en même temps que les gens et la société tout en gardant son côté magique. Elle a traversé deux décennies en se modernisant un peu, mais pas trop. Elle reste une petite bonne femme fonceuse, prête à batailler pour les autres !

TV Avantages : N'y a-t-il trop de bons sentiments ?
Mimie Mathy : je ne verrais pas quatre morts dans Joséphine...Il en faut pour tous les goûts. On a des auteurs qui mettent le paquet pour que ce soit un programme de qualité. Au niveau de la réalisation, du casting et des costumes, on vise le meilleur, même si on ne pourra jamais plaire à tout le monde...

TV Avantages : C'est l'une des rares rescapées des séries françaises à l'ancienne...
Mimie Mathy : On est des rescapés quand on voit l'univers de la fiction qui évolue très vite. La bonne vieille série familiale qui rassemble tout le monde continuera à perdurer. Je suis très contente de fédérer tous les âges et toutes les catégories sociales. Récemment, j'ai adoré « Les Bracelets rouges » et la prestation d'Esther Valding qui a tourné avec moi dans un précédent épisode.

TV Avantages : Avez-vous le temps de vous consacrer à d'autres projets ?
Mimie Mathy : Je me suis régalée dans « Le prix de la vérité » avec un rôle de flic brut de décoffrage, à l'opposé de Joséphine Cela peut devenir une collection sympa. J'ai toujours envie d'incarner une Résistante, mais il faut trouver l'histoire et le réalisateur. Je souhaite faire des choses plus sérieuses sans abandonner le bateau de Joséphine ! Je voudrais aussi retravailler avec Michèle Bernier et Isabelle De Botton, mais plutôt pour l'écriture d'une fiction.
 
TV Avantages n°221 du 7 au 20 mars 2018 Abbeville
Propos recueillis par Laurent Van Roey
Droit d'auteur de cette interview
 
▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄
VIDEOTHEQUE
 
 
Blog sur Mimie Mathy
mimiemathylove270805
  Publié par Sophie R.

Tags : joséphine ange gardien

article 547 : Joséphine, ange gardien "Un pour tous" 30/12/2017


Tournage n°87 du 9 octobre au 4 novembre 2017
Lieu de tournage : Patinoire d'Asnière le 2 novembre
Créée par Laurent Chouchan, Michel Lengliney et Philippe Niang
Réalisation : Thierry Petit
Son : Nicolas Favre
Montage : Marion Dartigues
Scénario et dialogues : Marie-Luce David et Gioacchino Campanella
Musique : Xavier Berthelot, Roland Romanelli, Didier Vasseur, Une Musique et Kaptain
Costumes : Valérie Adda
Décors : Alain Paroutaud
Directeur de la photographie Jonny Semeco
Photographe : Manuelle Toussaint
 
Personnages principaux :
 
Mimie Mathy (Joséphine Delamarre), Zack Groyne (Jules), Yanis Richard (Will), Esther Valding (Sonia), Mandela Keller (Jeanne), Lucia Passaniti (Iris), Pierre-Yves Bon (Cédric), Alika Del Sol (Cécile), Farouk Bermouga (Gabriel), Benjamin Alazraki (Bruno), Stéphane Hausauer (Fonctionnaire ASE), Candice Lartigue (Madame Thierry), Mariama Gueye (Prof de chimie), Catherine Lefroid (Proviseure collège), Frank Desmaroux (Médecin hôpital Sonia), Nicolas Gerout (Entraîneur), Clément Agogué (No).
 
Résumé :
 
A bientôt 18 ans, Jules est un fou de grimpe et de varappe urbaine. Il adore se promener de toit en toit, escalader les murs, côtoyer le vide. Un sentiment de liberté qui compense d'énormes responsabilités car à la maison, Jules à la charge de sa fratrie en l'absence de leur mère : la jolie Sonia (15 ans), Will "le petit dur" (13 ans) et Jeanne, la surdouée (10 ans). Joséphine va vite découvrir l'énorme secret que cachent ces enfants : leur mère est morte depuis un an et ils vivent seuls, en attendant la majorité de Jules pour qu'il devienne le tuteur de la fratrie. Joséphine va donc devoir se retrousser les manches pour les aider à garder leur secret et à rester unis jusqu'à l'anniversaire de Jules car, entre la narcolepsie de Sonia, la cleptomanie de Will, la précocité de Jeanne et la "fureur de vivre" de Jules qui rêve aussi d'une vie d'adolescent normale, notre ange a du pain sur la planche !
 
1er diffusion le lundi 26 février à 21h00 sur TF1 : 5 198 000 téléspectateurs
 
▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄
VIDEOTHEQUE
Blog sur Mimie Mathy
mimiemathylove270805
  Publié par Sophie R.

Tags : joséphine ange gardien

article 540 : Joséphine, ange gardien "Le mystère des pierres qui chantent" 04/10/2017

article 540 : Joséphine, ange gardien "Le mystère des pierres qui chantent"
 
Tournage n°86 du 15 juin au 12 juillet 2017
Lieux de tournages : Méjannes-Le-Clap à la Grotte de la Salamandre; Plan-d'Aups-Sainte-Baume sur le site du centre d'accueil Sainte-Germaine de la congrégation Timon-David
Créée par Laurent Chouchan, Michel Lengliney et Philippe Niang
Réalisation : Thierry Petit
Son : Nicolas Favre
Montage : Marion Dartigues
Scénario, adaptation et dialogues : Gaëlle Baron, Aude Marcle et Julie Sellier
Adaptation et dialogues Gioacchino Campanella
Musique : Xavier Berthelot, Roland Romanelli, Didier Vasseur et Une Musique
Costumes : Valérie Adda
Décors : Alain Paroutaud
Directeur de la photographie Jean-Louis Sonzogni
 
Personnages principaux :

Mimie Mathy (Joséphine Delamarre), Gary Mihaileanu (Gabriel), Alexia Fourmond (Chanelle), Grégoire Champion (Léonard), Romane Lucas (Louison), Justine Cérati (Chloé), Bruni Makaya (Maxime), Marine Duhamel (Camille), Esteban Vialle (Ben), Caroline Bourg (Clothilde), Romain Brethau (Fred), Laureline Le Bris Cep (Johanna), Julien Sabatie-Ancora (Père Léonard), Frédéric Delprat (Jasper adulte), Anthony Ursin (Jasper enfant), Milo Brazzi (Garçon 1), Alessandro Minimo (Garçon 2), Ruben Aksoul (Garçon 3), Gaël Assouma (Livreur)
 
Résumé :
 
En débarquant dans le camp des Pierres qui chantent, Joséphine découvre qu'elle est l'une des animatrices en charge d'ados entre 14 et 17 ans, qui sont loin d'être réjouis à l'idée d'abandonner leur téléphone portable. En effet, ce camp "déconnecté" n'a ni réseau, ni wifi. Pour Clothilde, la directrice, c'est l'occasion pour ces jeunes de découvrir autre chose qu'un écran pendant quinze jours. Ce dont se fiche sa propre fille, la flamboyante Chanelle, 17 ans, qui rêve de faire carrière dans le web grâce à sa chaîne Youtube, et Léonard, 16 ans, un ado chétif qui passe tout son temps à jouer en ligne. Il n'y a que la timide Louison, 16 ans, qui se réjouit vraiment d'être dans ce camp sans internet. Chanelle, Léonard et Louison ont un point commun : ils sont les clients de Joséphine... et de l'enthousiaste Gabriel, un ange stagiaire qui attend d'avoir ses ailes à l'issue de cette mission pour pouvoir se téléporter ! Notre duo d'anges va vite réaliser que ces trois ados ont un mal de vivre qui les isole de tous. Afin de les amener à dépasser leurs peurs et à s'ouvrir aux autres, Joséphine et Gabriel les emmènent en trek dans la forêt sans savoir qu'ils sont suivis par un homme mystérieux...
 
1er diffusion le lundi 23 octobre 2017 à 21h00 sur TF1 : 5 253 000 téléspectateurs
 
article 540 : Joséphine, ange gardien "Le mystère des pierres qui chantent"

Mimie Mathy : « Il ne faudrait pas faire l'épisode de trop ! »
 
Voilà déjà deux décennies que Mimie Mathy incarne l'ange gardien le plus célèbre de la télévision. L'occasion de faire le bilan, entre deux claquements de doigts !

Télé Star : Avez-vous une date secrète à laquelle vous arrêtez Joséphine ?
Mimie Mathy : Pour l'instant, non, tant qu'on aura des idées et que le public suivra...Mais il ne faudrait pas faire l'épisode de trop. Aujourd'hui, on ne raisonne plus sur dix ans, mais année après année. Et je peux vous dire que, pour l'an prochain, il y a déjà de belles idées. Alors pourquoi pas continuer encore un an, après on verra !

Télé Star : Où en êtes-vous des tournages ?
Mimie Mathy : Le 9 octobre, j'ai commencé à mettre en boîte un nouvel épisode, dans lequel Joséphine va tenter de faire en sorte qu'une fratrie ne soit pas séparée suite à la disparition de leur maman. Puis, en novembre, je vais tourner le « cross over » avec « Camping Paradis ». Cette année, j'aurai fait quatre épisodes de Joséphine, tout en ayant été à l'hôpital, sans oublier un polar pour France 3, « Liens du sang » dans lequel je joue une flic, avec Mathieu Delarive et Philippe Caroit. Ça va, j'ai bien bossé !

Télé Star : Vous êtes totalement remise de votre opération ?
Mimie Mathy : Tout va bien. Je continue la rééducation. C'était une lourde opération mais, contrairement à ce qu'on dit des journaux de merde, je ne suis pas paralysée. Il y a encore deux mois, je m'aidais juste de ma béquille pour me soulager entre les prises.

Télé Star : L'âge n'est pas toujours une allié pour les comédiennes. Et pour vous ?
Mimie Mathy : Comme on n'a pas le choix, autant s'en faire un allié, ne pas tricher et jouer avec ce qu'on est. Je ne me ferai pas ravager par le botox, ni les lèvres en silicone !

Télé Star : En vingt ans, Joséphine a essuyé le mépris de certains comédiens, qui citaient volontiers la série comme un exemple de ce qu'ils ne voulaient pas faire... Comment vit-on ces critiques ?
Mimie Mathy : Quand je vois le nombre de comédiens qui viennent aujourd'hui à la télévision, ça me fait doucement rigoler. Qu'on n'aime pas, je le conçois et le respecte parfaitement. Le seul truc qu'on ne peut pas dire, c'est que c'est mal joué ou que ce n'est pas du bon boulot. Là, c'est un manque de respect pour toute une équipe qui se donne à fond.

Télé Star : Sur les réseaux sociaux, vous avez rendu hommage à l'un des membres de la « famille » de Joséphine, disparu prématurément. Qui était-il ?
Mimie Mathy : C'était mon coiffeur, terrassé par un cancer foudroyant. Lui qui était de l'aventure depuis le tout premier épisode ne fêtera malheureusement pas les 20 ans... Cela faisait vingt ans qu'il s'occupait de moi. Il faisait partie de la famille et il va beaucoup me manquer.

Télé Star : Vous voyez-vous encore en Joséphine dans vingt ans ?
Mimie Mathy : Non, je pense qu'il faut être raisonnable et que je croiserai d'autres beaux personnages. Compte tenu des rediffusions, on continuera toujours à la voir sur les écrans, mais pas à un âge canonique ! En même temps, quand je vois le parcours de Line Renaud, je me dis que j'ai encore de belles années devant moi !
 
Télé Star du 21 au 27 octobre 2017
Propos recueillis par Isabelle Dhombres
Droit d'auteur de cette interview
 
▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄
VIDEOTHEQUE
 
 
Blog sur Mimie Mathy
mimiemathylove270805
  Publié par Sophie R.

Tags : joséphine ange gardien

article 539 : Joséphine, ange gardien "La femme aux gardénias" 16/09/2017

article 539 : Joséphine, ange gardien "La femme aux gardénias"

Tournage n°85 du lundi 17 avril au mercredi 17 mai 2017
Créée par Laurent Chouchan, Michel Lengliney et Philippe Niang
Réalisation : Stephan Kopecky
Son : Madone Charpail
Montage : Marion Dartigues
Scénario et dialogues : France Corbet et Maïa Muller
Musique : Xavier Berthelot, Roland Romanelli, Didier Vasseur, Une Musique, Universal Publishing Production Music France, Universal Publishing Production Music France, Kaptain et Kaptain
Costumes : Valérie Adda
Décors : Alain Paroutaud
Directeur de la photographie Jean-Louis Sonzogni
Photographe : Manuelle Toussaint 
 
Personnages principaux :
 
Mimie Mathy (Joséphine Delamarre), Juliet Lemonnier (Garance), Fabien Wolfrom (Henri), Isabelle Renauld (Odette), Jean Dell (Auguste), Martin Barlan (Octave), Samuel Mercer (Hippolyte), Madeleine Pougatch (Albertine), Jean-Michel Lahmi (Général Dubosque), Christiane Bopp (Berthe), Deivy Fernandes (Désiré), Ambre Piétri (Camille), Sandrine Salyères (Lena), Anne Cart (La conservatrice), Sébastien Giray (Le chauffeur), Elsa Greselle (Aide cuisinère1), Elsa Bougerie (Aide cuisinière 2), Sébastien Boulmé (Le paysan)
 
Résumé :
 
Joséphine découvre que sa cliente, Garance Martin, est une centenaire qui vient juste de mourir... Une première pour notre ange qui croise durant la petite cérémonie Camille, l'arrière-petite-fille de Garance. Mais qu'elle n'est pas la surprise de Joséphine et Camille quand elles découvrent que Garance, qui était femme de chambre au château de Cabrières dans les années 30, a été soupçonnée du meurtre d'Henri de Fonvielle, un génie de la peinture tué lors d'une partie de chasse. Pour Camille, c'est tout simplement impossible : Garance ne peut pas être une meurtrière ! Joséphine n'a plus qu'une seule solution pour découvrir ce qui s'est passé au domaine de Cabrières : retourner en 1928.
 
1er diffusion le lundi 16 octobre 2017 à 21h00 sur TF1 : 4 778 000 téléspectateurs

article 539 : Joséphine, ange gardien "La femme aux gardénias"

Mimie Mathy « Mes 20 ans de Joséphine »
 
Depuis 1997, l'ange gardien de TF1 connaît le succès. Son interprète nous livre ses souvenirs. Joséphine, ange gardien, série adorée des petits et des grands, fête ses deux décennies d'existence. Son héroïne, la comédienne Mimie Mathy, plus de 80 épisodes au compteur, nous raconte ses anecdotes le plus marquantes.

Un premier tournage périlleux :
En signant pour incarner ce sympathique ange gardien, Mimie Mathy n'imaginait pas forcément risquer sa vie. Et pourtant, l'aventure avait mal débuté. « Sur le tour premier tournage, il y avait une scène où Joséphine se retrouvait au milieu d'une grande échelle de pompiers, près du Sacré-C⚱ur, à Paris, se souvient-elle. Or, ce jour-là, il y avait énormément de vent et l'échelle tanguait. Je ne pouvais pas porter un harnais de sécurité car cela se serait forcément vu à l'écran. J'ai eu la frousse de ma vie. »

20 ans de costumes :
Clown, résistante, Cruella et même Cléopâtre... grâce à Joséphine, Mimie Mathy a pu endosser des habits aussi variés qu'étonnants. « C'est l'avantage de ce rôle, se réjouit la comédienne. Et c'est aussi ce qui permet d'éviter de tomber dans la routine. Mes préférés ? Sans doute Marie-Antoinette, c'était tellement inattendu ! J'aime aussi beaucoup la tenue de soubrette des années 1920 que je porte dans le dernier épisode. Notre créatrice de costumes, Valérie Adda, est tellement douée, ses vêtements sont toujours magnifiques ! »

De nombreux fous rires :
« J'aime qu'il y ait une bonne ambiance sur le plateau confie l'actrice. On fait quand même le seul métier où l'on ne dit pas que l'on travaille, mais que l'on joue. Alors, autant en profiter. Je me souviens d'un épisode avec Pierre Cassignard, en 2005. On partait dans de tels fous rires qu'on a dû refaire certaines scènes 27 fois ! Bon il faut veiller à ce que cela ne se répète pas trop souvent, sinon cela devient compliqué pour la production. »

Des partenaires marquants :
L'avantage de changer d'univers à chaque aventure, c'est que Mimie Mathy a pu donner la réplique à de nombreux partenaires et inviter des comédiens connus, parmi lesquels Ingrid Chauvin, Liane Foly ou Laurent Ournac : « Cela m'a aussi permis de jouer avec certains de mes copains, Arthur Jugnot par exemple, explique la comédienne. Dans un prochain épisode inédit, je donnerai la réplique à Gary Mihaileanu, le fils du réalisateur de « Va, vis et deviens ». Il avait 6 ans quand Joséphine a été lancée. Il m'a avoué que son rêve d'alors était de tourner avec moi... rêve qu'il a réalisé. »
 
Télé Loisirs n° 1650
Propos recueillis par Anne Lenoir
Droit d'auteur de cet article

article 539 : Joséphine, ange gardien "La femme aux gardénias"

Joséphine a 20 ans !
 
Le 15 décembre 1997 était diffusée sur TF1, la toute première aventure de Joséphine Delamarre, 85 épisodes plus tard, Mimie Mathy se souvient...

Mes meilleurs souvenirs avec les fans :
Mimie Mathy : Je reçois beaucoup d'enfants malades sur le tournage. Ils oublient un peu la maladie, et la première chose qu'ils me demandent, c'est : « Comment tu fais pour disparaître ? » Je me retrouve face à un énorme mensonge (rires) ! Selon leur âge, je dis que je ne peux pas le faire tout de suite ou bien j'explique comment les trucages sont réalisés à l'écran.

Mon épisode le plus audacieux :
Mimie Mathy : Dans « Une famille pour Noël » (saison 4, épisode 1), l'un des premiers de la série, Joséphine entre dans la famille dont le père est parti avec un autre homme. Mon personnage encourage l'amour avant tout, mais c'était audacieux en 2000.

Les révélations de la série :
Mimie Mathy : Laurent Ournac ! C'était son premier rôle après « Mon incroyable fiancé », il s'en est pas mal sorti depuis. C'est drôle que l'on se retrouve tous les deux dans un cross-over, avec « Camping Paradis », en novembre. Rayane Bensetti a également fait ses premiers pas avec moi dans l'épisode 72, « Les Boloss ». Lui aussi a fait du chemin, et il a tout ce qu'il faut pour continuer.

Mon plus beau fou rire :
C'était avec Pierre Cassignard pendant le tournage de « Trouvez-moi le prince charmant (saison 9, épisode 2). Il a fallu vingt-sept prises ! Il suffisait d'un regard et on riait... C'était un peu moins drôle pour l'équipe, qui attendait que l'on réussisse enfin à tourner cette prise.

Mon pire souvenir :
Mimie Mathy : « Double foyer » (saison 14, épisode 7), tourné à Paris en juin 2014. Il a plu tout le temps, et il faisait 15°C. Nous étions obligés de porter des tenues d'été mais on se serait cru en février !

Mon plus beau voyage :
Mimie Mathy : Sans hésiter, la Thaïlande, pour « Sur les traces de Yen » (saison 11, épisode 6). J'ai joué avec des enfants qui ne parlaient ni français ni anglais : on communiquait par gestes. Ils m'ont marquée, c'était très touchant.

Mes invités adorés :
Mimie Mathy : Il y en a eu un paquet en vingt ans ! Je me suis régalée avec Jean-Luc Reichmann, Arthur Jugnot, Liane Foly... C'est toujours sympa de tourner avec des copains. J'ai aussi assisté aux débuts d'Alice Isaaz.

Le sujet le plus émouvant :
Mimie Mathy : La problématique des mères porteuses est délicate. Dans « Liouba » (saison 13, épisode 2), Joséphine rencontre une femme qui veut vendre son bébé pour survivre. Après de nombreuses péripéties, elle va lui permettre de la garder. Un sujet osé.
 
Télé 7 jours du 14 au 20 octobre 2017
Propos recueillis par Alexandra Gomes
Droit d'auteur de cette interview

article 539 : Joséphine, ange gardien "La femme aux gardénias"

Joséphine Ange Gardien : 20 ans de souvenirs avec Mimie Mathy
 
Joséphine Ange Gardien fête ses 20 ans. L'occasion pour Mimie Mathy, rédactrice en chef d'un jour de MYTF1, de dévoiler quelques secrets sur la fiction française.

MYTF1 : Quel est le lieu le plus insolite où vous avez tourné ?
Mimie Mathy : La Thaïlande, sans hésiter. On était complètement ailleurs. Retrouver Joséphine avec un petit garçon qui ne parlait ni anglais ni français, ça a été un truc extraordinaire. Il ne savait même pas qui j'étais. Il avait 8-9 ans. On se tenait beaucoup la main pour se dire : « Ça y est, j'ai fini ma phrase », parce qu'on ne se comprenait pas. Ça a été une rencontre très chouette, insolite.

MYTF1 : Quels sont les costumes que vous avez préféré porter ?
Mimie Mathy : J'aime bien quand je pars dans le temps. J'ai beaucoup aimé tourner en Marie-Antoinette, où aller en Egypte. On se retrouve dans des costumes que l'on n'a pas l'habitude de porter. C'est ça qui est drôle.

MYTF1 : Quel a été l'animal le plus incontrôlable ?
Mimie Mathy : Un lion, à Prague. C'était les normes de sécurité de Prague. On tournait dans un cirque. Ils sont un peu moins à cheval sur la sécurité là-bas. Il y avait juste une barrière, comme dans les concerts, qui me préservait du lion. Heureusement, le dompteur n'était pas loin. Mais si le lion avait sauté, on n'aurait certainement pas tourné autant d'épisodes ! (Rires)

MYTF1 : Quelle a été votre plus grosse frayeur sur le tournage ?
Mimie Mathy : Le premier épisode, sur l'échelle de pompier. Elle devait atteindre le sommet du sacré c⚱ur. Mais c'est beaucoup trop haut. On a fait un montage, ce qui fait que l'échelle se retrouvait dans le vide . Avant de descendre, il fallait que je monte ! Je n'avais aucune sécurité car les harnais se seraient vus à l'écran !

MYTF1 : Quel est l'épisode qui vous a le plus ému ?
Mimie Mathy : Il y en a plusieurs. Ce sont tous les épisodes en rapport avec des enfants.

MYTF1 : Quel guest vous a le plus fait rire ?
Mimie Mathy : Pierre Cassignard dans un épisode qui date de 2004. On a battu le record de prises sur Joséphine Ange Gardien : 27 prises pour une même scène ! Ca a été un de mes plus gros fous rires. Même si j'en ai pris beaucoup sur les tournages, notamment avec Arthur Jugnot. J'ai la chance d'être rieuse, ce qui est un cadeau de la vie.

MYTF1 : Les internautes peuvent retrouver des anciens épisodes de Joséphine avec des guests sur note site. Pouvez-vous nous parler de ces rencontres...
Mimie Mathy : Laurent Ournac, c'était son premier film après Mon incroyable fiancé. J'étais un peu son prof de comédie mais c'était un élève doué donc on n'a pas eu à lui apprendre grand chose. C'était un bon partenaire. Rayane Bensetti était très dissipé. Il n'a pas changé apparemment (Rires). C'était aussi l'un de ses premiers films. Je suis contente qu'il ait explosé depuis. Lorie, c'est quelqu'un de très pro, qui connait son texte. Elle est très chouette. Sur le plateau, elle s'intéresse à tout le monde. Ce qui n'est pas le cas de tous les comédiens. Jean-Marc Généreux, c'est Jean-Marc Généreux. J'achète ! C'est quelqu'un de charmant. Quant à Jean-Michel Tinivelli, c'est un partenaire que j'aime beaucoup. Je l'apprécie également beau dans la vie. Je suis ravie de le fréquenter de temps en temps.

MYTF1 : La dernière fois que Mimie Mathy s'est mise en colère, c'était à quelle occasion ?
Mimie Mathy : En voiture avec quelqu'un qui lui faisait une queue de poisson, qui lui passait devant sans mettre son clignotant. Ceux qui me connaissent en voiture, savent comment je peux être.

MYTF1 : La dernière fois que vous vous êtes montrée paresseuse, c'était quand ?
Mimie Mathy : J'adore traîner au lit le dimanche. J'en profite pour lire les prochains épisodes que je vais tourner. En fainéantant avec mon mari en se regardant un film. J'adore les dimanches matins.

MYTF1 : Votre péché mignon ?
Mimie Mathy : Le saucisson avec le fromage.

MYTF1 : L'avarice, qu'est-ce que ça signifie pour vous ?
Mimie Mathy : Quelqu'un de radin et d'avare, c'est quelqu'un qui n'est généreux nulle part. Pour moi c'est rédhibitoire.

MYTF1 : Votre plus belle rencontre dans le métier ?
Mimie Mathy : Il y en a beaucoup. Mais j'ai vraiment apprécié la rencontre avec Kirk et Michael Douglas. J'ai également été fière de connaitre Claude Nougaro. Ma première télé c'était avec lui. J'ai acheté tous ses albums. C'était il y a trente ans.

MYTF1 : Avec qui rêveriez-vous de dîner en tête à tête ?
Mimie Mathy : George Clooney, s'il laisse les jumeaux à sa femme.

MYTF1 : Ce dont vous êtes le plus fier dans la vie ?
Mimie Mathy : D'avoir réalisé mon rêve : celui de faire ce métier.

MYTF1 : Votre plus grand défaut ?
Mimie Mathy : L'impatience.

MYTF1 : Etes-vous superstitieuse ?
Mimie Mathy : J'ai des petites superstitions, oui. Le matin, même quand je pars très tôt sur un tournage, je peux faire une réussite sur mon ordinateur et si je réussis je me dis : "la journée va être bonne", si je ne réussis pas, je recommence. Je me dis : "Je me laisse trois coups". Et après, mon téléphone sonne et on me dit : "On t'attend en bas, est-ce que tu peux descendre ?"(Rires) Ce qui est complètement idiot !
article 539 : Joséphine, ange gardien "La femme aux gardénias"
MYTF1 : Qui sont vos Anges gardiens dans le métier ?
Mimie Mathy : Michel Fugain et Philippe Bouvard en font partie. Il y en a un qui m'a permis d'apprendre ce métier et un autre qui m'a mis le pied à l'étrier. C'est grâce à Bouvard que j'ai percé parce qu'il a accepté de mettre une personne d'1m32 dans une émission de grande écoute.

MYTF1 : Si Joséphine rencontrait Mimie Mathy, quelle question elle lui poserait ?
Mimie Mathy : Comment t'as fait pour te marier ? Parce que moi je n'ai pas le droit.
 
MYTF1 : La fois où Joséphine s'est montrée la plus têtue ?
Mimie Mathy : Tout le temps. Elle essaye d'amener ses clients vers leur destin. Sinon, elle ne serait pas Ange gardien. Elle a des pouvoirs mais c'est surtout par la psychologie qu'elle arrive à emmener ses clients vers leur vie.
 
MYTF1 : Ses plus grosses émotions ?
Mimie Mathy : Il y a des clients dont elle se sépare dont elle s'est attachée et ce sont souvent des enfants. La dernière scène où j'ai laissé le petit garçon qui jouait le rôle principal, c'était très émouvant. Mais c'est à la fois l'émotion de Joséphine et de Mimie.
 
MYTF1 : Vous avez beaucoup de points communs avec Joséphine Ange gardien, qu'est-ce qui vous éloigne le plus ?
Mimie Mathy : Le fait de ne pas avoir d'amoureux. Je suis contente d'être mariée alors que Joséphine se consacre uniquement aux autres. Il y a des fois où je suis très égoïste avec mon mari et je profite du bonheur à deux. Autrement on est assez proches. On aime les mêmes gens et on essaye de défendre les mêmes causes.
 
MYTF1 : Un conseil que Mimie Mathy pourrait donner à Joséphine ?
Mimie Mathy : Marie toi ma vieille et vis ta vie ! (Rires) Ca pourrait être le dernier épisode mais on n'en est pas là.
 
MYTF1 : Une question que Mimie Mathy aimerait poser à Joséphine ?
Mimie Mathy : Comment tu fais pour ne pas être dans les embouteillages et te télétransporter ? Ca nous rendrait bien service parfois.
 
MYTF1 : On connait Mimie Mathy chanteuse, regardez-vous l'émission The Voice ?
Mimie Mathy : C'est une très bonne émission qui donne la chance à des talents divers et variés. Je trouve ça très intelligent.

MYTF1 : Vous avez collaboré avec Patrick Fiori sur un album. Qu'avez-vous appris sur lui ?
Mimie Mathy : Patrick Fiori est aussi professionnel et cool qu'il en a l'air. C'est un très bon coach.

MYTF1 : A quand une prochaine collaboration ?
Mimie Mathy : Ce n'est pas prévu, mais on se retrouvera sur les Enfoirés (Janvier 2018 au Zénith de Strasbourg NDLR.)

MYTF1 : Angelina, qui a remporté The Voice Kids était dans son équipe. Une petite réaction ?
Mimie Mathy : Cette môme est absolument magnifique. Je l'ai trouvée génial !

MYTF1 : Que pensez-vous de la nouvelle génération d'artistes ?
Mimie Mathy : Il y a de tout. Je leur souhaite de faire la même carrière que les anciens et de durer aussi longtemps. Ce qui n'est, malheureusement, pas le cas pour tout le monde...

MYTF1 : Quel style de musique écoutez-vous ?
Mimie Mathy : J'écoute beaucoup les "anciens" chanteurs. Je suis très "ancienne génération". J'avoue que je reste très Aznavour et Beatles. Ils sont indémodables ! J'aime aussi beaucoup le jazz. Mais je ne suis pas contre l'idée de découvrir de nouvelles choses. J'essaye de m'intéresser au travers de ce que mes enfants m'apprennent. J'ai, par exemple, écouté les Fréro Delavega, Maitre Gims.

MYTF1 : Quels sont vos plus beaux souvenirs sur les Enfoirés ?
Mimie Mathy : Faire un duo avec Jean-Jacques Goldman, ça a été absolument extraordinaire. Idem avec Maxime Le Forestier. Ce sont des gens que j'écoutais lorsque j'étais étudiante. Partager la scène avec eux, c'est formidable. C'est des moments de bonheur. Je reste groupie dans ces moments-là.

MYTF1 : Un artiste se doit-il d'être engagé ?
Mimie Mathy : C'est propre à chacun. Il n'y a pas de leçons à donner. Il faut, simplement, être sincère dans ses engagements et après chacun fait comme il le sent. Pour moi, c'est important de m'engager dans différentes causes. Elles ne sont pas toutes visibles dans la presse.

MYTF1 : A quand un prochain livre ?
Mimie Mathy : Je viens d'en sortir un (Vaut-il mieux être toute petite ou abandonnée à la naissance ? NDLR.). Si je devais écrire un nouveau livre, ça serait plutôt un roman. Il faut juste trouver la bonne idée et un peu de temps.

Mimie Mathy dans Danse avec les stars et Koh-Lanta
 
MYTF1 : Mimie Mathy danseuse, ça donne quoi ?
Mimie Mathy : On va oublier ça pour l'instant, j'ai encore mon dos qui demande de la rééducation. Ou alors on va danser un slow !

MYTF1 : Quelle est la danse que vous maîtrisez le mieux et celle qui vous fait le plus peur ?
Mimie Mathy : Celle que je maitrise le mieux, c'est le rock. Il n'y en a pas qui me font spécialement peur, mais en ce moment, je dirais le rock également. Après, quand on danse, on est radieux dans tous les cas. (Sourire)

MYTF1 : Mimie Mathy aventurière, ça donne quoi ?
Mimie Mathy : Vous oubliez tout de suite. Je déteste les petites bêtes, et ne pas être dans le confort. Ma prochaine découverte, ça sera un palace que je n'ai pas encore testé. (Rires).

Mimie Mathy et les séries
 
MYTF1 : Vous allez prochainement tourner dans Camping Paradis. Laurent Ournac viendra, quant à lui, dans un épisode de Joséphine Ange gardien...
Mimie Mathy : C'est rigolo. Mélanger deux séries, ça se fait régulièrement aux Etats-Unis mais pas en France. On a toujours peur que les téléspectateurs soient perdus. Je pense, au contraire, qu'ils aiment ça. Ils s'y retrouvent tout à fait !

MYTF1 : Si vous pouviez vous téléstransporter dans une série ?
Mimie Mathy : J'adore Esprits criminels. J'aimerais bien être dans l'avion avec eux pour partir résoudre une enquête.

MYTF1 : Une série que vous ne louperiez pour rien au monde actuellement ?
Mimie Mathy : J'avoue que je suis passionnée par Demain nous appartient. Je titille mes petits camarades tous les jours pour savoir ce qu'il va se passer et ils ne veulent rien me dire !
 
TF1
Propos reccueillis par Ingrid Bernard
Droit d'auteur de cette interview

article 539 : Joséphine, ange gardien "La femme aux gardénias"

Mimie Mathy : « J'ai appris à rendre les coups »
 
Joséphine, ange gardien fête ses vingt ans, sur TF1, avec un épisode inédit situé en 1928. TF1/21 HEURES - Depuis vingt ans, Joséphine, ange gardien participe au succès de la chaîne. Ce soir, pour marquer cet anniversaire, la Une diffuse La Femme aux gardénias, un épisode inédit en deux parties où Mimie Mathy voyage une nouvelle fois dans le temps.

TV MAG : Vingt ans, ça se fête !
Mimie Mathy : Ah, bien oui ! Quand on a commencé la série Joséphine, ange gardien , jamais je n'aurais imaginé qu'elle tiendrait aussi longtemps. Vingt ans, c'est un sacré bail, peu de séries peuvent se vanter d'avoir une telle longévité.

TV MAG : À quoi tient-elle ?
Mimie Mathy : Je pense qu'elle fait du bien. Dans Joséphine, on ne tue pas à tour de bras, on ne se bat pas à tous les coins de rue... Mais cela ne nous empêche pas de traiter de faits de société. C'est avant tout une série pour tous les publics. Les parents savent qu'aucune image de violence ne viendra choquer leur progéniture. Je crois que c'est ce qui en fait le succès.

TV MAG : C'est le cas de l'épisode de ce soir ?
Mimie Mathy : Il ne déroge pas à la règle. Cette fois, je me retrouve propulsée en 1928 en soubrette! Je dois aider Camille à innocenter son arrière-grand-mère accusée du meurtre d'Henri de Fontvielle, au service duquel elle était... Et, comme on est dans un Joséphine, tout va bien se terminer.

TV MAG : Que vous a apporté cette série ?
Mimie Mathy : J'aime beaucoup l'adéquation entre Mimie et l'ange gardien : ça change du côté méchant qu'on avait attribué aux personnes de petite taille. Ça m'a permis de montrer aux gens que nous n'en voulons pas à la terre entière! (Rires.) Heureusement, je n'ai pas souffert de cette image, car j'ai eu la chance d'avoir des parents intelligents, qui m'ont tout de suite dit que j'allais forcément prendre des coups et qu'il fallait que je les rende. Ils m'ont appris à avoir du répondant, chose que je transmets à mes beaux-enfants et à tous ceux qui m'entourent.

TV MAG : Qu'est-ce qui vous a poussée à faire une infidélité à TF1 ?
Mimie Mathy : Ce n'est pas une infidélité. Je suis sur TF1 encore pour un petit moment (rires). Nous avons plusieurs Joséphine en préparation et je vais même me retrouver dans un épisode de Camping Paradis . France 3 m'a proposé de tourner un Meurtres à...: je ne vois pas pourquoi j'aurais refusé, d'autant que TF1 puise dans le vivier des comédiennes de cette chaîne...

TV MAG : Des sujets de société
Mimie Mathy : Homosexualité, violence, chômage... « Nous essayons de traiter de sujets en prise avec la société. Notamment dans l'épisode consacré au harcèlement à l'école, explique Mime Mathy. J'espère qu'il a permis à ceux qui en sont victimes de parler, de dénoncer. J'aimerais le faire aussi avec l'inceste, mais c'est plus compliqué. C'est un sujet qui me tient à c½ur : je veux que ceux qui en sont victimes ne se sentent pas coupables. »
 
TVMag Le Figaro
Propos recueillis par Patrick Cabannes
Droit d'auteur de cette interview

article 539 : Joséphine, ange gardien "La femme aux gardénias"

TF1 : les fans de « Joséphine » fêtent les vingt ans de la série
 
La série souffle ses vingt bougies ce lundi soir. A cette occasion, la Une a projeté en avant-première l'épisode anniversaire à 175 fans. Nous y étions.

Aude a 27 ans et les larmes aux yeux quand elle se lève pour poser une question à Mimie Mathy ce dimanche-là dans la salle de projection de TF 1, à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). « Je suis émue car c'était un rêve de vous rencontrer », sanglote la brune agent immobilier, venue avec 174 autres fans de « Joséphine, ange gardien » découvrir en avant-première l'épisode diffusé ce soir qui marque les 20 ans de la série magique.

A l'écran, la fée de la Une, employée comme soubrette, mène l'enquête dans les années 1920. Sur la scène, la comédienne, elle, plaisante avec les anonymes qui l'interrogent ou posent à ses côtés. « J'avais 7 ans quand j'ai commencé à regarder, poursuit en aparté Aude, originaire des Yvelines. Aujourd'hui, la vie n'est pas facile et Joséphine permet d'oublier ses soucis, de changer d'univers. Le lundi soir, il ne faut pas me déranger ! »
 
« Elle arrive à fédérer toute la famille »
 
Commerciale à Neuilly-Plaisance (Seine-Saint-Denis), Aurélie, 40 ans, confirme : « Avec cette série, on se détend et il y a une morale positive : si on veut, on peut s'en sortir. Mimie Mathy est la preuve qu'il faut croire à ses rêves. »

« Elle dégage de l'optimisme, ajoute Corinne, 49 ans, accompagnée de son fils Vincent, 13 ans, et de sa mère Gaby, 69 ans. Et elle arrive à fédérer toute la famille devant le poste de télévision : même mon mari regarde avec nous ! » Pour cette directrice de clientèle, l'ange blond est non seulement « sympathique et drôle ». Mais, « les épisodes abordent des sujets contemporains comme l'homosexualité, le harcèlement, le cancer en faisant passer des messages ».

Des atouts également mis en avant par Laurence et Rudy, la cinquantaine, qui ont suivi leur fille dans l'aventure. « Marie (18 ans) regarde en boucle, résume la maman. Cette série a accompagné son enfance et son adolescence, et lui a appris des choses sur plein de thèmes. » « Une fois, j'ai eu un contrôle d'histoire après avoir vu un épisode de Joséphine sur les Templiers. Je l'ai réussi grâce à tous les détails de l'épisode, renchérit la jeune fille. Mes copines me disent que c'est ringard, mais je m'en fiche : cette série me donne la pêche. » « Et il y a d'autres références que dans la téléréalité ! intervient son papa cuisinier. On s'y est mis aussi et on ne s'en lasse pas. »
 
« Pas de scènes osées, de violence ou de sang »
 
Parmi les accros, Shendy, 9 ans, petite Essonnienne, voue une reconnaissance particulière à l'héroïne de TF 1. « J'ai été hospitalisée deux mois et heureusement que j'avais la télé dans ma chambre : Joséphine me donnait du courage et c'est pour ça que je crois aux anges gardiens », sourit la fillette. « Quand elle traite de problèmes qui pourraient nous arriver, on a toujours des solutions dans la série, applaudit sa maman Julie, 34 ans. Et ici, il n'y a pas de scènes osées, de violence ou de sang. » Mère de deux fillettes de 7 et 10 ans, Nadège les laisse également suivre le feuilleton sans sourciller : « On compte peu de séries adaptées aux enfants. Joséphine les fait voyager et rêver. »

article 539 : Joséphine, ange gardien "La femme aux gardénias"

Mimie Mathy : « Dans Joséphine, personne ne fait de réflexion sur ma taille »
 
Alors que la série fête ses vingt ans ce soir sur TF1, la comédienne raconte comment « Joséphine » a fait évoluer le regard sur la différence. À la veille de tourner le 87e épisode de la série de TF 1, Mimie Mathy fête les vingt ans de « Joséphine, ange gardien » avec enthousiasme.

Le Parisien : Comment allez-vous depuis votre opération de la colonne vertébrale mi-janvier ?
Mimie Mathy : J'ai récupéré tout ce qu'il fallait pour être en pleine forme et je vais attaquer mon quatrième tournage depuis l'opération.

Le Parisien : Avez-vous eu peur de ne plus pouvoir incarner cet ange ?
Mimie Mathy : J'ai eu la trouille jusqu'à ce que je rencontre un chirurgien extraordinaire. Après, le temps a fait son travail, mais je ne vais pas faire James Bond ou les cascades de Tom Cruise !

Le Parisien : « Joséphine » fête ses vingt ans. Un petit miracle ?
Mimie Mathy : Oui... On voit beaucoup de séries Kleenex et je ne sais pas si elles seront encore là dans vingt ans. C'est génial d'avoir pu réconcilier plein de générations. Face à la multiplication des chaînes et des séries, « Joséphine » a sa place. Une nouvelle équipe de producteurs et d'auteurs a su la moderniser. Les enfants y trouvent leur compte mais on aborde de plus en plus de sujets de société. Tant qu'on aura des idées et que le public nous suivra, je continuerai.
 
Le Parisien : Quels sont les ingrédients pour fédérer toutes les générations ?
Mimie Mathy : La sincérité : ce dont on parle pourrait arriver à tous.
 
Le Parisien : Comment imaginez-vous la suite ?
Mimie Mathy : L'an prochain, on va emmener Joséphine au soleil de Guadeloupe. Peut-être essayera-t-elle de reconstruire ce qui a été abîmé par l'ouragan ? On a encore des idées pour deux ans. Et j'aimerais qu'on imagine un épisode pour sensibiliser les gamins à la traque sur Internet opérée par les pédophiles.

Le Parisien : Quid de la rencontre de l'ange avec l'équipe de « Camping Paradis » ?
Mimie Mathy : Je vais accueillir en novembre Laurent Ournac et ses compères à Paris. Ils quittent le camping pour assister au mariage de Jennifer Lauret (NDLR : alias Ariane, l'ex de Tom) mais il va se passer plein de choses. En avril, j'irai faire un saut au camping, en tant que Joséphine ou pas. Mais ce serait rigolo que Joséphine y débarque !

Le Parisien : Vous venez de tourner le téléfilm « Liens de sang » pour France 3 où vous jouez une policière. Façon de sortir du carcan de « Joséphine » ?
Mimie Mathy : Ce n'est pas un carcan. J'ai eu 60 ans, j'ai prouvé que la série perdurait. Mais j'ai aimé qu'on pense à moi pour un rôle de flic . Dans la série, personne ne fait de réflexion sur ma taille. Cela a fait évoluer le regard des enfants par rapport à la différence, à ma différence qui n'est pas un handicap. Dans « Liens de sang », par contre, je suis confrontée aux sarcasmes.

Le Parisien : L'êtes-vous encore dans la vie ?
Mimie Mathy : De moins en moins. Il y a toujours ceux qui ne m'aiment pas et n'aiment pas le fait que j'assume ma différence, et ceux qui l'ont assimilée.

Le Parisien : Où aimeriez vous apparaître sans être vue ?
Mimie Mathy : Parfois au Conseil des ministres pour leur suggérer deux-trois choses, et à la mairie de Paris pour faire rouvrir les quais !

Le Parisien : Vous retrouvera-t-on parmi les « Enfoirés » cet hiver ?
Mimie Mathy : L'année dernière, j'avais un vrai mot d'excuse. Cette année, je retrouve ma place de chauffeuse de salle à Strasbourg. Jean-Jacques Goldman garde un ½il dessus. Il n'est pas dit qu'il ne reviendra pas un jour.
 
Le Parisien
Propos recueillis par Ca.D.
Droit d'auteur de cette interview

 
▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄
VIDEOTHEQUE
Blog sur Mimie Mathy
mimiemathylove270805
  Publié par Sophie R.

Tags : joséphine ange gardien

article 525 : Joséphine, ange gardien "Tes qi toi ?" 16/03/2017

article 525 : Joséphine, ange gardien "Tes qi toi ?"

Tournage n°84 du 19 octobre au 16 novembre 2016
Créée par Laurent Chouchan, Michel Lengliney et Philippe Niang
Réalisation par Thierry Petit
Son : Madone Charpail
Montage : Marion Dartigues
Scénario, adaptation et dialogues : Guila Braoudé et Vincent Robert
Adaptation et dialogues Marie-Luce David
Dialogues Gioacchino Campanella
Musique : Xavier Berthelot, Roland Romanelli, Didier Vasseur, Une Musique, Kaptain, Kaptain, François 1er et François 1er
Costumes : Valérie Adda et Christel Birot
Décors : Alain Paroutaud
Directeur de la photographie Jean-Louis Sonzogni
Photographe : François Lefebvre
 
Personnages principaux :
 
Mimie Mathy (Joséphine Delamarre), Axelle Dodier (Mélanie Chamanier), Sophie Duez (Anne Chamanier), Clémence Thioly (Julie Destrade), Franck Adrien (Patrice Chamanier), Oscar Lesage (Anthony Destrade), François Dominique Blin (Sébastien Baccarelli), Jules Fabre (Enzo), Amélie de Vautibault (Prof de français), Isalinde Giovangigli (Madame Duprey), Edith Saulnier (Nina), Pauline Bression (Marie), Sophia Johnson (Assistante sociale), Hélène Milano (La psychologue), Alexandre Faraut (Renaud), Malik Elakehal El Miliani (Chauffeur accident), Jean-Marc Michelangeli (Animateur radio).
 
Résumé :
 
Mélanie, 17 ans, est une adolescente dyslexique en perte de vitesse à l'école et fragilisée par une rupture amoureuse douloureuse, quand elle apprend brutalement qu'elle est une enfant adoptée. En perte de repère et en crise avec ses parents adoptifs, Mélanie va décider de rencontrer sa mère biologique... Joséphine aura pour mission de l'accompagner dans cette quête d'identité tout en l'aidant à accepter et dépasser sa dyslexie qui l'handicape.
 
Diffusion le mardi 29 août 2017 dès 21h00 sur TF1 : 4 364 000 téléspectateurs

article 525 : Joséphine, ange gardien "Tes qi toi ?"

Mimie Mathy : « Adopter en France est beaucoup trop compliqué »
 
Après des vacances «très familiales et très amoureuses dans le sud de la France», Mimie Mathy enchaîne les tournages pour France 3 (depuis lundi, Meurtres à...) et TF1 (Joséphine, ange gardien). Dès ce soir, les téléspectateurs la retrouvent dans un épisode inédit. Entretien.

Le Figaro : Comment se sont déroulées vos vacances ?
Mimie Mathy : Elles ont été très familiales et très amoureuses. Très chouettes. Amis et famille se sont relayés dans notre maison dans le sud de la France...

Le Figaro : Et maintenant au travail...
Mimie Mathy : Ce n'est pas ce qui manque! Je viens de commencer à Nice le tournage d'un téléfilm pour France 3. Je suis très fière qu'on ait pensé à moi pour ce rôle de commissaire dans Meurtres à... . J'incarne un personnage très différent de Joséphine... Cela me demande pas mal de travail, mais m'ouvre aussi de nouveaux horizons. Et puis on y aborde pour la première fois le problème de ma petite taille, chose qu'on n'avait jamais faite auparavant.

Le Figaro : Vous ne délaissez pas pour autant le personnage qui fait votre succès sur TF1...
Mimie Mathy : Absolument pas! D'ici à la fin de l'année, j'aurai tourné deux Joséphine, dont un où je reçois l'équipe de Camping Paradis... Trois autres sont en cours d'écriture pour 2018. D'autre part, je vais participer à Camping Paradis dans le rôle de Joséphine. Ou pas !

Le Figaro : Ce soir, les téléspectateurs ont droit à un double épisode de Joséphine (2 x 45 min). Pourquoi ?
Mimie Mathy : Je suppose pour faire plus moderne (rires). Cette décision n'a aucune incidence sur l'intrigue. D'ailleurs, nous avons tourné sans le savoir.

Le Figaro : Dans cet épisode, vous traitez du problème des réseaux sociaux. Les trouvez-vous dangereux ?
Mimie Mathy : Je pense qu'il faut s'en méfier quand ils sont mal utilisés ou du moins avec de mauvaises intentions. Nous avions déjà abordé le problème dans l'épisode Les Boloss. Personnellement, je n'accepte que mes vrais amis sur Facebook et je ne publie sur Instagram que pour eux.

Le Figaro : L'adoption est aussi au c½ur de l'intrigue. Avez-vous songé à l'adopter vous-même ?
Mimie Mathy : Non. Dans ma corbeille de mariage, j'avais les quatre enfants de Benoist. Nous formons une famille très soudée et j'ai déjà quatre petits-enfants. Je suis comblée. Mais, si j'avais choisi d'adopter un enfant, j'aurais été le chercher à l'autre bout du monde. Adopter en France est beaucoup trop compliqué.

Le Figaro : Joséphine devance les séries US
Mimie Mathy : Joséphine est l'ange gardien de TF1 : en inédit ou même en rediffusion, elle devance régulièrement les séries américaines. « J'en suis très fière, avoue Mimie Mathy. Certains épisodes en sont à leur 10e ou 11e rediffusion et les téléspectateurs sont toujours au rendez-vous. Jusqu'à 2,9 millions » La comédienne est « fière de cette série » et «défie quiconque de tenir vingt ans avec les séries qui commencent».
 
Le Figaro le mardi 29 août 2017
Propos recueillis par Patrick Cabannes
Droit d'auteur de cette interview

 
▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄
VIDEOTHEQUE
 
Blog sur Mimie Mathy
mimiemathylove270805
  Publié par Sophie R.

Tags : joséphine ange gardien

article 521 : Joséphine, ange gardien "La parenthèse enchantée" 24/10/2016


Tournage n°82 du 27 juin au 22 juillet 2016
Auteur : Stéphanie Tchou - Cotta et Sylvie Coquart
Créée par Laurent Chouchan, Michel Lengliney et Philippe Niang
Réalisateur : Philippe Proteau
Son : Thomas Lascar
Montage : Bob Rayers
Scénario, adaptation et dialogues : Eric Eider et Ivan Piettre
Musique : Xavier Berthelot, Roland Romanelli, Didier Vasseur et Une Musique
Costumes : Valérie Adda
Décors : Alain Paroutaud
Directeur de la photographie Stéphane Mauger
Photographe : Manuelle Toussaint
 
Personnages principaux :
 
Mimie Mathy (Joséphine Delamarre), Camille Claris (Sandra), Yoann Denaive (Olivier), Nicole Gueden (Clémence), Elina Solomon (Zoé), Marie Piton (Nadine Rabier), Denis Maréchal (Philippe), Philippe Suner (Le directeur d'école), Ophélie Koering (Corinne), Anne-Charlotte Piau (La maîtresse de Zoé), Mélanie Malhère (Propriétaire appartement), Patrice Juiff (Le voisin), Ricky Tribord (Policier parc), Florent Bigot de Nesles (Capitaine de gendarmerie), Clémentine Layec (Copine Zoé), Nathan Dellemme (Chef pompier), Arthur Orcier (Passant locataire rue), Brigitte Lo Cicero (Cliente incendie), Sylvain Vanstaevel (Gendarme Paloma), Olivia Zam (Collègue Sandra), Elena Plonka (Tiffany), Elliot Chazal (Thibaud / Enfant sabre), Eliott Bousson (Raphaël / Enfant conte), Emma Grandjean (Cécile / Fille conte)
 
Résumé :

Vigile de nuit dans un magasin de jouets ? Joséphine "hallucine" en découvrant son nouveau métier ! Elle va rapidement comprendre qu'elle est là pour aider Sandra, une jeune mère célibataire qui n'a plus de toit et a élu domicile avec sa fille dans le magasin de jouets ! Aucun doute sur sa mission, Joséphine doit sortir sa cliente de ce mauvais pas. Pour cela, elle sera heureusement aidée d'Olivier, un vendeur du magasin un peu lunaire et de sa grand-mère, Clémence, plein de bonnes idées pour aider Sandra !
 
1er diffusion le lundi 10 avril 2017 à 20h55 sur TF1 : 5 535 000 téléspectateurs
2eme diffusion le mercredi 24 octobre 2018 à 13h55 sur TF1

 
▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄
VIDEOTHEQUE
 
 
Blog sur Mimie Mathy
mimiemathylove270805
  Publié par Sophie R.

Tags : joséphine ange gardien

article 519 : Joséphine, ange gardien "Sur le c½ur" 08/01/2017

article 519 : Joséphine, ange gardien "Sur le c½ur"

Tournage n°83 du 12 septembre au 7 octobre 2016
Créée par Laurent Chouchan, Michel Lengliney et Philippe Niang
Réalisation : Stephan Kopecky
Son : Pierre-Antoine Coutant
Scénario et dialogues : Sylvie Audcoeur, Mirabelle Kirkland, Manon Dillys et Sébastien Le Délézir
Dialogues Marie-Luce David
Musique : Xavier Berthelot, Roland Romanelli, Didier Vasseur, Une Musique et Kaptain
Costumes : Valérie Adda
Décors : Alain Paroutaud
Directeur de la photographie Jean-Louis Sonzogni
Photographe : Manuelle Toussaint
 
Personnages principaux :

Mimie Mathy (Joséphine Delamarre), Ingrid Chauvin (Charline), Arnaud Gidoin (Marc), Cosima Bevernaege (Justine), Tristan Robin (Tony), Juliette Pi (Roxane), Omar Mebrouk (Frédéric Maille), Marie-Bénédicte Roy (Lili), Emilie Deville (Mila), Fatima Adoum (Docteur Borgon), Arnaud Maillard (Gérard), Fabien Lucciarini (Chrirurgien oncologue), Christelle Garcia Moya (L'hôtesse), Lionel Cecilio (Le serveur), Eric Soubelet (Cherasse) et Roger Miremont (Pierre).
 
Résumé :

Charline, mariée et mère de deux enfants, voit sa vie basculer quand elle apprend qu'elle est atteinte d'un cancer du sein. Cet événement dramatique bouleverse son quotidien. Charline ayant perdu sa mère de cette même maladie, elle peine à accepter la nouvelle et elle est en plein déni. Joséphine l'aide à affronter cette épreuve et à envisager l'opération qui lui fait si peur, plus sereinement.
 
Diffusion le lundi 3 avril 2017 à 20h55 sur TF1 : 5 317 000 téléspectateurs
 
article 519 : Joséphine, ange gardien "Sur le c½ur"

Ingrid Chauvin et Mimie Mathy :
« A force de croire aux jolies choses, elles arrivent »
 
Réunies pour la première fois à l'écran, Ingrid Chauvin et Mimie Mathy se donnent la réplique dans un épisode de Joséphine, ange gardien. Un nouvel opus qui traite de la maladie, dans lequel les larmes n'ont pas toujours été feintes.
 
Télé Poche : Lorsque nous nous étions rendus sur le tournage, vous souffriez beaucoup du dos. Comment allez-vous aujourd'hui ?
Mimie Mathy : De mieux en mieux ! J'ai eu raison de faire cette opération, entre les mains d'un chirurgien magique. Aujourd'hui, je suis en rééducation intensive et, depuis l'atelier Fugain, je n'avais jamais fait autant de sport. Il fallait que je prenne le temps de faire cette opération, ça va me changer la vie.
 
Télé Poche : Cet épisode traite de la nécessité de communiquer dans l'épreuve. Doit-on partager ses malheurs comme ses bonheurs sur les réseaux sociaux ?
Ingrid Chauvin : Moi, j'ai toujours beaucoup partagé. La base, déjà, c'est le couple. Mon mari, qui a été ma force, ma vie. En outre, il y a eu ce partage avec le public. Beaucoup m'ont fait part de leur expérience, ça m'a apporté énormément. De mon côté, j'ai aidé d'autres personnes, et cet échange donne de la force. Quand on est connue et qu'une telle épreuve arrive (le décès de sa fille, Jade) en général, on n'en parle pas et, de fait, on donne le sentiment que cela n'arrive pas. Mais c'est totalement faux. Je m'en suis rendu compte après et j'ai ressenti le besoin d'être une sorte de porte-parole. Même si je ne m'en sentais pas la force, c'était comme un devoir. Aujourd'hui, je reçois énormément de témoignages bouleversants de gens qui me disent que, grâce à mon histoire, ils ont à nouveau envie d'y croire. C'est ma plus belle récompense.
Mimie Mathy : Si je partage aussi certains moments de bonheur, comme mon mariage, par exemple, c'est un peu différent d'Ingrid. Elle a communiqué sur ce grand malheur car, comme elle avait les paparazzi sur le dos, il fallait éviter que d'énormes conneries soient dites. Elles a eu d'autant plus raison que ça l'a aidée à franchir un cap et être heureuse aujourd'hui. Jade sera toujours présente et Tom saura qu'il a eu une grande s½ur. Ingrid a créé son association, et je trouve ça vraiment formidable d'essayer de soutenir ceux qui ont moins de force qu'elle.
 
Télé Poche : Tom, son fils, avait 3 mois lors du tournage, comment l'avez-vous trouvé ?
Mimie Mathy : Il est magnifique, mais j'ai surtout admiré Ingrid, car il ne faisait pas ses nuits. Or, elle arrivait tous les matins de bonne humeur. C'est une super-comédienne et une fille très agréable, car jamais on a perçu sa fatigue sur le plateau.
 
Télé Poche : Ingrid, êtes-vous enfin une maman reposée ?
Ingrid Chauvin : (Elle rit.) Oui, Tom fait ses nuits. Il a 9 mois, il est plein de vie, curieux et hyper joyeux. En ce moment, je suis en tournée avec la pièce « Avanti !», et nous comptons les dodos entre les retrouvailles. Il y a même des moments, quand je suis loin de lui, où j'ai l'impression que j'ai rêvé et que je vais me réveiller. J'ai envie de dire que non seulement c'est possible de rester debout après l'épreuve, mais qu'à force de croire aux jolies choses, elle finissent par arriver.
Mimie Mathy : C'est exactement le propos du livre que je viens d'écrire avec Gilles Legardinier, qui sort le 11 mai : Vaut-il mieux être toute petite ou abandonné à la naissance ?. Il faut se fixer des objectifs positifs dans la vie.
 
Télé Poche : Ingrid, où en est la procédure d'adoption que vous avez entamée pour donner une petite s½ur ou un petit frère à Tom ?
Ingrid Chauvin : C'est la galère. J'ai presque envie de pousser un coup de gueule car, quand on connaît le nombre d'enfants qui attendent dans les foyers, je me dis : « Mais pourquoi ?! » ça fait déjà deux ans que nous attendons et on a l'impression que rien de bouge. Comme on nous a dit qu'adopter à l'étranger était devenu quasiment impossible, mon mari et moi, nous nous sommes tournés vers une petite pupille de l'Etat. Or c'est exactement la même chose. Après la naissance de Tom, on nous a conseillé d'attendre quelques mois, le temps d'accueillir notre enfant biologique – ce que je comprends très bien – mais j'ai rappelé encore récemment et ça n'avance pas plus. Je ne comprends pas.
 
Télé Poche : Mimie, comment avez-vous vécu la retransmission du spectacle des Enfoirés auquel vous n'avez pas pu participer cette année ?
Mimie Mathy : Mon opération a eu lieu le 17 janvier et la première du spectacle était le 18. Mais j'avais des nouvelles tous les jours, tout le monde m'appelait, m'envoyait des vidéos. Liane (Foly) me faisait un clin d'½il, le soir avec le public : c'était chouette. Bien sûr que ça m'a manqué, mais je trouve qu'ils ont fait un boulot formidable !
 
Télé Poche : Vous êtes toutes deux sollicitées pour soutenir bon nombre d'associations. Mais on n'est pas forcément « blindé » pour accueillir le malheur, comment faites-vous ?
Ingrid Chauvin : Je suis sollicitée tous les jours pour être marraine d'associations. Avec ce que j'ai vécu, c'est difficile à gérer. Je serai toujours là humainement, ça, c'est évident. Mais aller à nouveau dans les hôpitaux et subir la maladie, c'est très difficile pour moi.
Mimie Mathy : Je reçois énormément d'enfants malades sur les tournages. Quand on voit ces mômes qui y croient et viennent réaliser leur rêve, ça aide à relativiser. Et lorsque les parents me confient que leur gamin en a pour un mois ou deux à vivre, eh bien, on donne le change, car il faut être fort pour eux et leur famille. Mais souvent, lorsqu'on apprend une disparition, je peux vous dire que l'équipe craque en se disant : « Quelle leçon ! ».
 
Télé Poche du 1er au 7 avril 2017
Propos recueillis par Isabelle Dhombres
Droit d'auteur de cette interview

article 519 : Joséphine, ange gardien "Sur le c½ur"

Mimie Mathy : « Avec Ingrid, on s'est bien entendues »
 
La star de TF1 accueille Ingrid Chauvin pour une aventure inédite de Joséphine, l'ange gardien préféré des Français. Opérée avec succès d'une hernie discale qui l'a privé du concert des Enfoirés, Mimie Mathy n'a plus trop envie d'aborder le sujet de sa santé.  Elle préfère évoquer le nouvel épisode de Joséphine, ange gardien, avec Ingrid Chauvin, proposé par TF1, ainsi que les 20 ans du personnage.
 
TV Grandes Chaînes : Comment allez-vous après votre opération ?
Mimie Mathy : De mieux en mieux ! Prête à redevenir une grande sportive. (Elle rit.)
 
TV Grandes Chaînes : Comment s'est passé le tournage avec Ingrid Chauvin ?
Mimie Mathy : Super. On se connaissait mais on n'avait jamais travaillé ensemble. C'est une femme magnifique, malgré ce qu'elle a vécu (l'actrice a perdu un enfant en 2014). On s'est très bien entendues. C'est une grande pro. Son fils Tom (né en 2016) ne faisait pas ses nuits mais elle arrivait pimpante et joyeuse, prête à bosser.
 
TV Grandes Chaînes : Cette année, Joséphine a 20 ans...
Mimie Mathy : C'est génial de faire partie du patrimoine ! (Elle rit.) Malgré les nouveautés, Joséphine perdure. Ça  fait plaisir de voir qu'elle est toujours dans le c½ur des familles...
 
TV Grandes Chaînes : Pas de lassitude, donc ...
Mimie Mathy : Non. Joséphine endosse une nouvelle identité « professionnelle » à chaque fois. J'ai donc la chance de changer d'univers tout le temps.
 
TV Grandes Chaînes : Comment la faites-vous évoluer ?
Mimie Mathy : Même si ça se termine bien et si certains trouvent gentillette notre façon de les traiter, on n'hésite pas à aborder des sujets de fond : homosexualité, adoption, mères porteuses... Sous couvert d'une fin heureuse, on traite de thèmes qui peuvent faire réfléchir.
 
TV Grandes Chaînes : Participez-vous à l'écriture ?
Mimie Mathy : Non, ça c'est le travail des scénaristes. Mais, avec les réalisateurs, on remet les dialogues à la sauce Joséphine.
 
TV Grandes Chaînes : Récemment, « La Stagiaire » sur France 3, avec votre copine Michèle Bernier, a battu des poids lourds américains diffusés sur les autres chaînes...
Mimie Mathy : C'est une très bonne nouvelle. Ça n'empêche pas l'innovation mais, selon moi, des séries familiales, comme « Une famille formidable » ou Joséphine sont indispensables.
 
TV Grandes Chaînes : Quels sont vos autres projets ?
Mimie Mathy : Il y a un livre écrit à quatre mains avec Gilles Legardinier, « Vaut-il mieux être toute petite ou bien abandonnée à la naissance ? » , qui sort le 11 mai (aux éditions Belfond), ainsi que le tournage d'un épisode de Joséphine en avril et d'un autre en juin.
 
TV Grandes Chaînes n°339 du 25 mars au 7 avril 2017
Propos recueillis par Stéphane Gorlin
Droit d'auteur de cette interview

article 519 : Joséphine, ange gardien "Sur le c½ur"

Ingrid Chauvin : « Mimie sait vous mettre à l'aise... »
 
Dans cet épisode intitulé « Sur le c½ur », Ingrid Chauvin joue une mère de famille atteinte d'un cancer du sein. Rencontre avec la comédienne.
 
Télé 7 jours : Quel genre de partenaire est Mimie Mathy : généreuse, dirigiste, exigeante ?
Ingrid Chauvin : C'est la première fois que je jouais avec elle et, croyez-moi, sa réputation d'exigence n'est pas usurpée. Elle soigne son texte, veut que la mise ne scène soit la meilleure possible et veille aux moindres détails. Pas étonnant que cette série, qui repose sur ses épaules, continue à bien marcher au bout de vingt ans. Mais Mimie sait aussi vous mettre à l'aise, et l'ambiance sur le plateau est familiale.
 
Télé 7 jours : Charline, l'avocate que vous incarnez, vit avec son mari et ses deux filles dans une ferme. Vous avez tournée à la campagne ?
Ingrid Chauvin : Oui, chez des particuliers, à une heure de Paris. Au casting : poules, chèvres, poneys et leur dresseur... J'ai découvert que les animaux, comme les enfants, sont des acteurs à part entière, avec, parfois, de sacrées personnalités. Pour l'anecdote : Mimie a une peur bleue des bêtes. D'où quelques scènes très, très cocasses... hors caméra !
 
Télé 7 jours : Comment votre héroïne, seriez-vous capable de cacher une maladie grave à votre famille pour la protéger ?
Ingrid Chauvin : Je ne pourrais pas le cacher à mon mari, Thierry. Les épreuves que nous avons affrontées m'ont montré que dans un couple, il faut savoir se parler pour être plus fort. C'est moins évident de l'avouer à ses enfants.... Mais si j'avais un cancer à un stade très avancé, je le dirais à toute ma famille. Face à la maladie, la communication est essentielle, et la parole aide énormément. Le pire étant le repli sur soir...
 
Télé 7 jours : Vous travaillez en ce moment sur l'adaptation de plusieurs contes pour enfants. Pouvez-vous nous en dire plus ?
Ingrid Chauvin : Je suis actuellement en train d'adapter, en livres illustrés avec CD, « La belle au bois dormant » et « Tom Pouce ». J'ai réécrit, avec mes mots les textes d'origine, aidée par une illustratrice qui met en page et en couleur les récits. Je raconte ces deux histoires comme si je lisais, le soir, à mon fils Tom : J'interprète chaque personnage en changeant ma voix.  Cela me rapproche du monde de l'enfance que j'aime tant.
 
Télé 7 jours du 1er au 7 avril 2017
Propos recueillis par Jean-baptiste Drouet
Droit d'auteur de cette interview

article 519 : Joséphine, ange gardien "Sur le c½ur"

Ingrid Chauvin : «Il faut toujours garder un regard positif sur la vie»
 
Joséphine vient cette fois prêter main-forte à Charline, une avocate mariée et mère de famille qui apprend être atteinte d'un cancer du sein. Profondément traumatisée par la disparition de sa mère des années plus tôt des suites de la même maladie, Charline s'enferme dans le mutisme et le déni. Aura-t-elle le courage de regarder la réalité en face ? Ingrid Chauvin, héroïne de cet épisode, revient sur la complexité de ce rôle.
 
TF1 Pro : Qui est Charline ?
Ingrid Chauvin : J'incarne une mère de famille débordante d'énergie, amoureuse de la nature et totalement dévouée à son mari et ses filles. Pourtant, son univers s'écroule en apprenant qu'elle a une tumeur au sein. La difficulté pour Charline va être d'accepter la vérité et de trouver la force de se battre. Elle a instinctivement tendance à vouloir cacher son état de santé à ses proches et elle s'enferme dans le silence. Grâce à Joséphine, elle va apprendre à communiquer avec les siens. C'est d'ailleurs le message délivré dans cet épisode : ouvrez-vous à vos proches pour trouver le courage de vous battre. Cela permet d'avancer et d'affronter les difficultés que la vie ne manque de placer sur notre chemin.
 
TF1 Pro : Dès que le diagnostic est confirmé, Charline est convaincue que son mari va la quitter. Pourquoi une telle certitude ?
Ingrid Chauvin : Toute femme est perturbée dès lors que l'on touche à un organe intime. On se sent affaiblie, amoindrie. Heureusement, ce sentiment n'est pas ressenti avec la même intensité chez toutes les femmes car sinon, ce serait dramatique. Je pense que Charline souffre d'un manque de confiance en elle et effectivement, elle redoute que son mari la quitte pour une autre. Par ailleurs, l'ombre de sa mère plane constamment au-dessus d'elle car elle a été emportée par le même mal et son père l'a quittée lorsqu'elle était malade. Elle est naturellement traumatisée par ce lourd passé. Elle a également peur pour ses filles. Pourtant, elle tient à rester forte, même si peu à peu elle s'affaiblit et qu'elle est sur les nerfs. Elle mène un combat intérieur complexe.
 
TF1 Pro : Comprenez-vous son obstination à vivre dans le déni ?
Ingrid Chauvin : Absolument car le déni permet d'occulter la vérité. C'est une forme de protection. Passé le choc de la nouvelle, le plus douloureux est de passer à l'acceptation. Enfin, un long processus de réflexion se met en place. On n'a pas d'autre choix que de vivre avec, mais il faut trouver des solutions pour avancer et s'en sortir. Quoiqu'il en soit, il faut toujours garder un regard positif sur la vie.
 
TF1 Pro : Comment s'est déroulé le tournage avec Mimie Mathy et Arnaud Gidoin, qui incarne votre époux ?
Ingrid Chauvin : Tout s'est très bien passé. Mimie et moi nous connaissons bien. Nous n'avions jamais imaginé tourner ensemble avant cette occasion. Jouer avec elle est très agréable car elle est aussi impliquée et studieuse que moi. J'ai découvert Arnaud sur ce tournage et l'alchimie a tout de suite été au rendez-vous. C'est un comédien très attentionné et cela a facilité notre jeu. Il y avait une bienveillance réciproque. Je n'ai pas du tout vu passer ces trois semaines !
 
TF1 Pro : Vous êtes actuellement en tournée aux côtés de Francis Huster pour la comédie Avanti !...
Ingrid Chauvin : Jouer devant une caméra et sur les planches sont deux expériences complémentaires. Le théâtre me permet d'aller directement à la rencontre de mon public, qui me suit depuis de nombreuses années. Le tract y est beaucoup plus important. Les émotions sont décuplées. Par ailleurs, jouer en direct dans un lieu différent chaque soir est très plaisant. C'est une belle expérience. J'ai commencé ma carrière par le théâtre il y a 20 ans et j'appréhendais de retrouver les planches. C'est un vrai plaisir ! Pour autant, je n'oublie pas les tournages que j'affectionne toujours autant.
 
TF1 Pro : Quels sont vos projets ?
Ingrid Chauvin : Je suis en tournée dans toute la France, la Suisse et la Belgique jusqu'au 28 mai. Par ailleurs, je suis en train d'adapter des contes pour enfants. Ce projet me tient à c½ur et verra le jour en cours d'année. Je ne désespère pas de retrouver un rôle récurrent car j'adore cela ! Je cherche toujours à être au plus près de mon public. A travers mon histoire personnelle, je suis peut-être devenue un symbole de courage et d'espoir et je partage beaucoup avec lui, notamment sur les réseaux sociaux. J'ai une vie ordinaire avec un métier extraordinaire et cela me convient parfaitement bien !
 
TF1 Pro
Droit d'auteur de cette interview
 
▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄
VIDEOTHEQUE
 
 
Blog sur Mimie Mathy
mimiemathylove270805
  Publié par Sophie R.

Tags : joséphine ange gardien

article 509 : Joséphine, ange gardien "Enfants, mode d'emploi" 25/09/2016

article 509 : Joséphine, ange gardien "Enfants, mode d'emploi"

Tournage n°81 du 16 mai au 10 juin 2016
Créée par Laurent Chouchan, Michel Lengliney et Philippe Niang
Réalisation : Denis Thybaud
Son : Pierre-Antoine Coutant
Montage : Marion Dartigues
Scénario, adaptation et dialogues : Cécile Leclere et Cécile Lugier
Adaptation : Gioacchino Campanella
Dialogues Karine Spreuzkouski
Musique : Xavier Berthelot, Roland Romanelli, Didier Vasseur, Une Musique, François 1er, DEMD Productions, François 1er, François 1er et ATLETICO MUSIC
Costumes : Valérie Adda
Décors : Alain Paroutaud
Directeur de la photographie Jonny Semeco
Photographe : Manuelle Toussaint
 
Personnages :
 
Mimie Mathy (Joséphine Delamarre), Emilie Caen (Zoé), Arièle Semenoff (Cathy), Natacha Krief (Pauline), Stella Trotonda (Fleur), Catalina Denis (Jessica), David Baïot (Stan), Yannig Samot (Gilles), Guillaume Faure (Benjamin), Serena de Mouroux-Phelan (Emilie), Rébecca Benhamour (Copine Emilie), Marion Christmann (Carole), Annabelle Le Cam (Margaux), Jonathan Bizet (Le serveur), Stéphane Lardot (Le paparazzi), Gaëlle Merle (La maîtresse de Fleur), Jean-Marc Layer (Le juge), David Forgit (Anthony), Alain Buron (Le prêtre), Christophe Beaugrand (Présentateur).

Résumé :
 
Zoé obtient une promotion inespérée : organiser le mariage de Stan, une star de la chanson. Mais la jeune célibataire "hérite" subitement de 2 enfants : Pauline, 15 ans, et Fleur, 9 ans, les orphelins de sa s½ur aînée décédée, avec son mari, dans un accident de voiture. Une mission rock and roll pour Joséphine. Entre les caprices de star et les conflits de Pauline en pleine adolescence, elle doit aider sa cliente à se révéler, en assumant ses nouvelles responsabilités, professionnelles et familiales.
 
1er diffusion le mercredi 26 octobre 2016 à 20h55 sur TF1 : 4 529 000 téléspectateurs
2eme diffusion le mercredi 17 octobre 2018 à 13h55 sur TF1

article 509 : Joséphine, ange gardien "Enfants, mode d'emploi"

Mimie Mathy : « Nous traitons de tous les sujets d'actualité »
 
TVMAG : Joséphine, ange gardien qui débarque sur TF1 un mercredi soir, c'est plutôt étrange, non ?
Mimie Mathy : Complètement ! Je ne sais pas ce qui se passe: la case familiale a l'air de basculer le mercredi (rires). Je ne sais pas si c'est provisoire, si ça va durer... J'espère que les téléspectateurs vont s'y retrouver et surtout qu'ils ne vont pas faire une overdose de Joséphine: entre les deux rediffusions le mercredi après-midi sur TF1 et celles du mercredi soir sur NT1, ça fait beaucoup. J'espère qu'ils vont bien comprendre que l'épisode de ce soir, Enfants, mode d'emploi, est un inédit.

TVMAG : Ces rediffusions sont la preuve d'une vraie popularité...
Mimie Mathy : Oui, d'autant que certains épisodes sont diffusés pour la neuvième fois: j'ai l'impression parfois d'être essorée! (Rires.) En tout cas, ça me rassure: j'ai toujours peur que les gens soient lassés et n'aient plus envie de voir les nouveaux. C'est ma hantise !

TVMAG : Comment expliquez-vous que Joséphine résiste aussi bien aux séries américaines ?
Mimie Mathy : Nous traitons de tous les sujets d'actualité et, même si parfois ils sont graves, à chaque fois l'histoire se termine bien. C'est rassurant pour les parents, qui savent que leurs enfants peuvent suivre les aventures de Joséphine sans crainte.

TVMAG : C'est le cas dans Enfants, mode d'emploi ?
Mimie Mathy : Effectivement. Zoé, jeune célibataire qui ne vit que pour son métier, «hérite» de deux nièces dont les parents sont morts. Cet épisode est un bon exemple entre le drame et le rire. Je suis sûre que, parmi les téléspectateurs, certains ont été confrontés à ce genre de situation...

TVMAG : Joséphine va bientôt avoir vingt ans. Aucune lassitude ?
Mimie Mathy : Absolument aucune. À chaque fois, je change de métier: je n'ai pas de routine, comme certains de mes camarades de jeu qui ont pu rester dix ou quinze ans dans un commissariat. Chaque fois, je suis transportée dans un univers différent.

Mimie Mathy : Quel est le prochain ?
Mimie Mathy : Je tourne à Marseille et je suis une serveuse. Je prépare le suivant, dans lequel je me téléporte dans les Années folles. Je n'ai jamais le temps de m'ennuyer.

À savoir
Dans la rue, Mimie Mathy est parfois confondue avec son personnage. «Les gamins se mettent à pleurer lorsqu'ils me voient, non pas parce que je leur fais peur, mais parce qu'ils se demandent comment il est possible que Joséphine soit vraie», s'amuse Mimie Mathy. L'actrice se dit touchée par son public, qui lui dit régulièrement : « Merci. Joséphine fait du bien ».
 
TVMAG Le Figaro
Propos recueillis par Patrick Cabannes
Droit auteur de cette interview
 
 ▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄
VIDEOTHEQUE
 
 
Blog sur Mimie Mathy
mimiemathylove270805
  Publié par Sophie R.

Tags : joséphine ange gardien

article 504 : Joséphine, ange gardien "Le secret de Gabrielle" 02/08/2016

article 504 : Joséphine, ange gardien "Le secret de Gabrielle"
 
Tournage n°80 du 30 mars au 26 avril 2016
Créée par Laurent Chouchan, Michel Lengliney et Philippe Niang
Réalisation : Stephan Kopecky
Son : Pierre-Antoine Coutant
Montage : Marion Dartigues
Scénario et dialogues : France Corbet et Maïa Muller
Musique : Xavier Berthelot, Roland Romanelli, Didier Vasseur, Une Musique et Sony / ATV Music Publishing France
Costumes : Valérie Adda
Décors : Alain Paroutaud
Directeur de la photographie Jean-Louis Sonzogni
Photographies : Manuelle Toussaint
 
Personnages :

Mimie Mathy (Joséphine Delamarre), Brigitte Fossey (Gabrielle Charmant), Christelle Reboul (Mademoiselle Girard), Hélène Church (Gabrielle jeune), Mathilde Hancisse (Nadine Beauchamps), Marie Berto (Madeleine), Camille Aguilar (Hélène Verdier), Madeleine Pougatch (Françoise), Emilie Blon-Metzinger (Mademoiselle Sanson), Jean-Baptiste Martin (le Père Tardivel), Vincent Nemeth (Le Docteur Lancel), Bertrand Combe (Monsieur Lacan), Michel Biel (Frédéric), David Chenaud (Olivier), Thierry Baumann (Dominique), Philypa Phoenix (Madame Saldès), Thierry Nenez (Le gardien), Nicolas Le Guyader (Le sergent), Alix Mahieux (Madame Lacan), Jérôme Paquatte (Le gendarme), Onna Clairin (Mère d'Hélène), Jonathan Hostier (Père d'Hélène), Anne Cart (Mère de Gabrielle), François Hatt (Père de Gabrielle), Nathalie Rouckout (Madame Munier).
 
Résumé : 

Gabrielle est sous le choc, elle vient d'apprendre que l'enfant qu'elle a mis au monde lorsqu'elle avait 16 ans, est bien vivant contrairement à ce qu'on lui avait annoncé. Joséphine n'a qu'une seule solution pour résoudre ce mystère : retourner en 1962, dans le pensionnat de jeunes filles de Gabrielle. Une palpitante aventure pour notre ange gardien qui se retrouve plongée parmi les jeunes filles des sixties, entre leurs rêves de femmes libres et leurs amours naissantes.
 
1er diffusion le mardi 23 août 2016 à 20h55 sur TF1 : 5 557 000 téléspectateurs
2eme diffusion le lundi 29 octobre 2018 à 21h00 sur TF1
 
▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄▄
VIDEOTHEQUE
 
 
Blog sur Mimie Mathy
mimiemathylove270805
  Publié par Sophie R.

Tags : joséphine ange gardien